Beauté

Les 15 choses à savoir sur les perturbateurs endocriniens et les allergènes contenus dans les produits de beauté

 Les 15 choses à savoir sur les perturbateurs endocriniens et les allergènes contenus dans les produits de beauté

Que contiennent vraiment nos produits cosmétiques ?

 Début 2017, le scandale éclate : quasi tous nos produits cosmétiques contiennent des perturbateurs endocriniens et des allergènes. Risques pour la santé, stratégie commerciale et législation, voici 15 choses à connaître à propos de ces molécules mystérieuses.

Perturbateurs endocriniens et allergènes : définitions

Les premiers sont des molécules interférant avec nos organes et/ou bloquant l’action de nos hormones naturelles. Les seconds sont des composants allergisants, c’est-à-dire susceptibles de nous provoquer des rougeurs, boutons et autres petits problèmes de peau.

Interdit pour les plus jeunes

Responsables de grands bouleversements dans la mise en place des systèmes hormonaux, ils sont archi déconseillés chez les enfants, les ados et les femmes enceintes.

Le rinçage est obligatoire

S’ils sont considérés comme potentiellement dangereux en application cutanée, ils le sont encore plus dans les produits sans rinçage…

Une législation trop laxiste

Même si leur toxicité est reconnue scientifiquement, les législations sont encore trop laxistes et il est à espérer que les choses changent vite.

Composition des produits

La loi impose d’inscrire sur les produits le nom de tous les composants d’un produit cosmétique, du plus concentré au moins présent.

Dangereux même à faible dose

En application quotidienne (même en dose très faible), ils peuvent pénétrer par la peau et provoquer de nombreux dégâts.

Les effets se transmettent

En bouleversant durablement le corps, les effets peuvent se transmettre de génération en génération.

L’âge de la puberté bouleversé

À cause de leur utilisation, on note un avancement de l’âge de la puberté chez les jeunes filles. En 30 ans, il a avancé d’un an et demi.

Certains risques de maladies amplifiés

Avec de faibles doses de perturbateurs endocriniens, certains risques peuvent être accentués : stérilité, cancers, obésité, intolérances, etc.

Les parfums sous le radar

Ce sont les parfums qui contiennent le plus d’allergènes en cosmétique.

Les produits dits « sans parabens »

Cette mention ne suffit pas à vous garantir un produit safe. En supprimant ce perturbateur endocrinien, les industriels le remplacent par d’autres allergènes…

Overdose dans la salle de bains

En additionnant toutes les molécules potentiellement dangereuses dans tous nos produits cosmétiques, le cocktail est chargé.

Quand les cosmétiques polluent

En leur permettant de passer par notre corps, nous permettons à ces molécules de polluer l’environnement indirectement.

Favoriser le verre

En plus d’en contenir dans leur composition, leurs contenants en sont remplis. On évite donc le plastique au profit du verre.

Notre smartphone nous sauve

Pour nous sauver la vie et éviter de devoir passer un doctorat pour reconnaître le nom de toutes ces molécules, des applications le font pour nous !

Vrai risque pour la santé, les allergènes et les perturbateurs endocriniens sont à éviter ! Vive les recettes home made et les cosmétiques safe dans la salle de bains.