Beauté

Bronzer sans soleil ni UV, et si c’était bientôt possible ?

S’exposer pour bronzer ? On oublie ! Des chercheurs ont enfin trouvé le moyen d’afficher un joli teint hâlé sans UV et sans autobronzant. On vous dit tout.
Bien qu’il soit très utile pour notre corps grâce sa vitamine D, le soleil est malheureusement bien trop souvent néfaste pour la peau à cause des forts risques de cancer et vieillissement cutané qu’il peut entraîner. Bonne nouvelle pour tous ceux qui ne veulent pas se passer d’un joli bronzage : dans une étude publiée dans la revue Cell Reports, des chercheurs ont dévoilé avoir déniché un actif capable de donner un hâle à la peau sans exposition aux UV (ni au soleil, ni en institut).

Une trouvaille qui n’est pas…un autobronzant !

Contrairement à l’autobronzant classique qui permet de colorer la couche supérieure de la peau – et qui part avec un gommage -, cette nouvelle substance trouvée est capable de stimuler les cellules (les mélanocytes) qui produisent les pigments lors du processus de bronzage. En étudiant ce processus depuis plus de 10 ans sur des souris rousses, le Dr. David Fischer, chef du service de dermatologie à l’Hôpital Général du Massachussets, a ainsi trouvé une molécule capable de stimuler la protéine activant les mélanocytes. Résultat ? Après une semaine de test, la peau des rongeurs était « presque noire ». Bientôt testée sur l’homme, cette molécule surprenante permettrait de se concocter un bronzage qui durerait deux semaines environ.
En attendant que cette trouvaille de génie soit commercialisée, on fonce shopper les crèmes solaires qui nous protégeront tout l’été, en fonction de notre type de peau !