Beauté

J’ai testé pour vous deux masques au charbon sur le banc d’essai

Adieu argile ! Désormais c’est le charbon noir qui règne dans la beautysphère. J’ai testé pour vous deux masques aux applications différentes.

Du charbon noir pour dégommer les points noirs : ou comment tuer le mal par le mal ? Ces masques ont envahi les salles de bain. Le charbon est réputé pour ses grandes capacités d’absorption et d’élimination des impuretés, idéal pour les peaux acnéiques, mixte et grasse. Voyons si ils sont aussi efficaces qu’on nous le laisse croire.

Tout commence avec deux masques, au premier abord similaires. Noir, visqueux, pour combattre les imperfections…jusque là rien ne les différencie. Le Pilaten Black Mask Suction est un masque au charbon actif et au bambou, purifiant. Une texture colle pour un masque peel off.

Le second, le black Scrub Mask d’Erborian est formulé à partir de poudre de charbon et de micro fibres de coton. Une texture gel, agrémentée de mico billes pour affiner le grain de peau par une douce exfoliation.

Pour les mettre en compétition, j’ai décidé de tester les deux simultanément afin de voir les effets.

Sur le côté gauche est posé le Pilaten, sur le côté droit le masque Erborian.

D’emblée les matières sont très différentes. Le Pilaten s’étale avec un aspect plus rugueux et sèche très vite. On sent que la peau est immédiatement enveloppée, voire emprisonnée dans un effet caoutchouteux. L’odeur est mentholée et donne à l’épiderme un côté frais que j’imagine idéal le matin, histoire de réveiller sa peau et commencer du bon pied. Du côté droit, le masque Erborian est granuleux et liquide. Sur peau il est plus coulant. L’odeur est enrichie en huiles essentielles, pour une senteur naturelle et agréable.

Les deux masques ont des reflets ultra brillants. Le masque Erborian à droite est beaucoup plus mouvant, comme si il était enrichi en eau, tandis que le masque Pilaten est plus compact et tient bien sur la peau.

J’ai laissé poser ma double face masques 5 minutes. Le masque Pilaten sèche très vite. Bien que la peau soit figée, il est possible de parler et bouger le visage sans souci. Le masque est suffisamment elastique pour ne pas craquer. Il ne tire pas (sensation qui peut exister avec l’argile). De l’autre côté le masque Erborian ne sèche pas du tout, sa matière reste liquide. Le but étant ensuite de masser le visage en cercle pour activer les bienfaits du masque et ses micro-billes.

Après quelques minutes, le masque Pilaten, se retire très facilement. Il ne tombe pas en lambeaux. Cependant accrochez-vous car il retient toutes les impuretés et les fins poils par la même occasion. Duvé, points noirs, rien ne lui échappe. Apprétez-vous à verser quelques petites larmes car il colle autant qu’un pansement sans faire mal.

Le masque Eborian lui, s’élimine à l’eau. Un moment d’exfoliation pour activer la circulation sangune et affiner le grain. Bien que les deux masques soient noirs, ils ne laissent pas de traces sur l’épiderme. Si ils se logent sous les ongles, il suffira de rincer et frotter pour nettoyer les résidus rapidement. Faîtes tout de même attention à vos vêtements .

A la fin du test : la peau est douce, le grain de peau resserré. Pour autant j’avoue ne pas voir de grande différence entre les deux. J’imagine qu’il est nécessaire d’utiliser les produits sur la durée et la régularité pour constater des effets scotchants. Votre choix pourrra alors se déterminer par les problèmes que vous souhaitez traiter. Si il s’agit de gommer, misez sur le masque Erborian qui exfolie. Si vous souhaitez capturer les points noirs ruez-vous sur le Pilaten. Enfin, tout dépend des matières avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise. Pour ma part, le masque Pilaten peel off m’apparaît beaucoup plus ingénieux et sans « manutention ». Il se retire sans eau ce qui est beaucoup plus pratique.

Pour encore plus d’informations sur les masques au charbon, retrouvez ici le test du masque Boscia, le masque sold out aux USA. Et retrouvez ici toutes les informations de cet allié beauté.

 Pilaten blackhead Mask acne