Beauté

Avant / après : j’ai testé pour vous la restructuration des sourcils

 Avant / après : j’ai testé pour vous la restructuration des sourcils

L’heure du poil a sonnée ! Après des années de maltraitance pilaire et d’épilation à outrance j’ai enfin décidé de confier mes sourcils aux mains d’une professionnelle du sourcil.

Il était temps !! Depuis l’adolescence, l’inconsciente que j’étais s’est toujours donnée la tâche de retirer les poils à l’instinct sans jamais respecter les théories de l’équilibre pileux. Autant vous dire que je réunissais tous les facteurs d’un sourcil raté : retrait de poils là où il ne fallait pas et poils en trop là où on n’en veut pas, manque de temps ou d’assiduité, j’épilais ça et là de manière négligée. Résultat : catastrophe sourcilière, ma ligne de sourcils n’était pas équilibrée depuis des années et surtout claircemée.

Piquée par les résultats exceptionnels repérés sur la toile, je décidais de prendre rendez-vous pour une restructuration dans l’un des instituts spécialisés : L’Atelier du sourcil. D’emblée leur slogan en dit long : « Nous n’avons qu’une philosophie, celle de sublimer votre regard ».

La restructuration pourquoi ?

Le but est d’épiler pour retrouver une ligne de sourcils parfaitement dessinée et symétrique adaptée à votre visage pour souligner votre regard. La ligne des sourcils est primordiale car elle structure et met le regard en valeur en respectant une harmonie qui vous est propre.

Longtemps, la « mode » était aux sourcils fins, alors qu’aujourd’hui sont privilégiés des sourcils fournis et naturels. Pour ma part, victime de cette « mode » de l’épilation il s’agissait retrouver des sourcils fournis car lépilation hasardeuse que je m’imposais depuis des années les avait rendus très clairsemés.

Bien que je connaisse tout le professionnalisme de cet institut spécialisé, une petite crainte s’immisçait… J’ai déjà peur de confier ma chevelure à un coiffeur…! Imaginez confier toute la structure d’un sourcil ?!

L’atelier et l’accueil

Uniquement sur rendez-vous, la séance est individuelle et personnalisée. Il est recommandé de ne pas s’épiler les sourcils 3 semaines à 4 semaines avant le jour J. Je me présentais donc avec une véritable jungle pileuse (et autant vous dire que mes doigts brûlaient de ne pouvoir toucher de pince à épiler!!)

Tons gris, fauteuils Louis, cheminée (fake) plantent le décor de ce boudoir beauté épuré où plane une atmosphère cosy et cocoon.

Le déroulement et la technique

La séance se tient dans une arrière pièce séparée de la salle d’accueil par un léger voile. La salle des « tortures » est constituée de 3 banquettes sur lesquelles on s’allonge pour une épilation tout en décontraction.

Une fois installée, il faut compter entre 30 à 40 minutes pour ressortir avec des sourcils au top. Poils par poils, l’experte s’attaque à la broussaille munie d’une pince à épiler et une lampe-miroir grossissant (un peu comme chez le dentiste). Issues pour la plupart du monde de l’esthétique, les esthéticiennes reçoivent une formation spécifique. Tout au long de l’année elles participent à des séminaires et leur savoir faire est sans cesse amélioré.

Trop fins, trop courts, trop écartés, l’experte épile pour redessiner l’arc et la pointe des sourcils en se basant sur les lignes de force du visage (une ligne imaginaire déterminée par la position des yeux et du nez). Un véritable art du poil qui fait des miracles grâce à un savoir faire d’exception ! Au fil de la séance, il est possible de poser toutes les questions et l’experte donne tous ses conseils pour rattraper la moindre ligne ravagée.

Le résultat et les préconisations

Pour ma part elle préconise d’épiler / retoucher les sourcils toutes les deux semaines, sans trop forcer. Elle élimine les poils pour harmoniser la forme. On se rend compte que j’avais tendance à beaucoup trop épiler, si bien que ma ligne se retrouve sans poils par endroit. Il est nécessaire que je n’y touche pas pour laisser repousser les poils aux endroits à combler. En cours d’épilation et avant la touche finale, l’esthéticienne demande si la forme convient. Elle explique la forme choisie et travaille afin que cela soit structuré et graphique. Le sourcil gauche manque de poils au niveau de la queue. Il va donc falloir camoufler cela.

 les sourcils à mi-chemin

Ma ligne ravagée par ces années d’épilation ignorante, je vais devoir laisser repousser et jouer de ruse afin de créer visuellement une ligne régulière. L’esthéticienne comble avec du Permaline, une sorte de feutre mascara pour sourcils. Il suffit de prélever un peu de matière et de l’étaler à l’aide d’une petite brosse. Elle préconise d’éviter le crayon, sa matière grasse à tendance à favoriser la chute des poils.

Le résultat est naturel et structuré.

 les sourcils avant
 Les sourcils après

Retrouvez en vidéo Caro de What the Truck, l’égérie Vloggist qui vous confie son expérience avec les poils.

Pour encore plus de conseils et d’informations, découvrez dans cet article le microblading des sourcils.