Beauté

La cryothérapie, le « pit stop » bien-être à Manhattan

 La cryothérapie, le « pit stop » bien-être à Manhattan

Un shoot glacé pour garder la tête froide dans le rythme effréné de Manhattan ? Toujours en avance sur les tendances, Sarah Mark, vous a déniché au coeur de N.Y.C un centre de cryothérapie. Test, feelings and results !

Lorsque j’évoque la vie à Manhattan, je fais régulièrement référence à la cadence effrénée que la ville impose. Notre corps devient cette formule 1 qui enchaine les tours de circuits semaines après semaines : planifier ses courses, optimiser son tracé, il faut maintenir sa trajectoire malgré le bruit, la pression et la vitesse. On fait du sport pour s’assurer que la mécanique fonctionne, on boit du thé matcha pour ne pas manquer de fuel. Mais il y a un autre élément essentiel à toute course automobile réussie : le pit stop. C’est ce dont je veux vous parler aujourd’hui. Il existe à Manhattan un endroit spécialement conçu pour huiler nos moteurs et refroidir nos disques de freinage. Un endroit bien-être, axé sur la cryothérapie, qui se veut le pit stop de tous les manhattaniens à grande vitesse : « Fuel Stop ».

La cryothérapie est une méthode qui consiste à exposer le corps à des températures extrêmement froides de manière à stimuler certains réflexes : modification du flux sanguin, production d’endorphines, ce qui favorise notamment l’élimination des toxines, et influence positivement le sommeil et le stress.

 

Current mood ❄️

Une publication partagée par the Fuel Stop (@thefuelstopnyc) le

En bon rat de laboratoire docile, je me rends donc 200 Central Park South. Mila la propriétaire, et Andrea son assistante, me reçoivent comme dans un salon de thé et me présentent la gamme de soin. Voici comment se déroule le traitement complet « fast track » en 15 minutes. Et vous comprendrez pourquoi la métaphore du « pit stop » de F1 est inévitable.

Ca commence par 3 min de cryothérapie en chambre. Je rentre dans une chambre froide, uniquement vêtue de sous-vêtements, d’une paire de moufle, d’un bandeau pour protéger les oreilles, d’un masque pour la bouche et le nez et d’une paire de chaussettes et de chaussons adaptés. L’air est a -145°C, sec, sans fumée. C’est très supportable et c’est d’ailleurs le seul endroit à New York qui propose cette technologie sans nitrogène et sans azote, donc meilleur pour la santé et plus efficace que le « cryo sauna » au nitrogène qui laisse la tête en-dehors de la machine et donc n’a malheureusement de l’effet que sur la partie inferieure du corps. Après 30 secondes, l’air semble progressivement plus léger, moins froid mais rapidement mes jambes, puis mes bras et mes épaules refroidissent. Je danse sur “can’t stop the feeling” de Justin Timberlake afin de supporter le froid. 3 min s’écoulent.

 Sarah Mark

Je sors de mon frigo et je passe 30 secondes sur une plaque vibrante pour ré-irriguer mon corps et me réchauffer. J’enchaine avec 7 min de « facial cryo » où le principe est le même mais le focus se fait localement sur le visage afin de stimuler le collagène et réduire l’apparition des rides. J’en ressors avec une peau de bébé toute décongestionnée. Je continue avec 5 min d’intraveineuse où j’absorbe un cocktail vitaminé, administrée par une infirmière sous la supervision d’un médecin. J’étais plutôt sceptique sur cette partie-là mais puisque j’y suis j’y vais à fond. J’avais quand même appelé mon médecin avant car j’étais un peu (très ?) réticente à l’idée de la piqûre, mais il connaissait très bien le principe, et il n’a fait que m’encourager : c’est sans douleur, sans déranger le système digestif puisque ça va directement dans le sang.

 La cryothérapie, le « pit stop » bien-être à Manhattan

Depuis, j’ai renouvelé l’expérience plusieurs fois depuis et je ne compte plus ses bienfaits : ça booste le métabolisme, relaxe les muscles, réduit la cellulite, les rides, le stress, ça brûle les calories : c’est la fontaine de jouvence ! On a une véritable sensation euphorisante. Le lendemain matin qui suit la séance, je suis détendue et reposée, sans courbatures, comme si je revenais d’un long weekend beauté. Daniel Craig, Demi Moore et les Angels de Victoria’s Secret en sont fans. C’est pratique courante chez les sportifs : Zlatan, Floyd Mayweather le super boxeur, Cristiano Ronaldo ainsi que les New York Knicks auraient eux leur propre cryo. Avec un casting pareil, ça ne peut pas être mauvais ! Et puis c’est quand même plus facile d’aller sur la 59th que d’aller se jeter dans la neige en Antarctique.

See you next week !

Adresses  :

à New YorkThe Fuel stop: www.thefuelstop.com 200 Central Park South

à Paris : INSEP: www.insep.fr, 11 avenue du Tremblay 75012 – Cet endroit est le seul à offrir une prestation similaire à celle du Fuel Stop grâce à une cryothérapie en chambre. La séance est accessible sur avis médical uniquement ou pour les sportifs de très haut niveau.

Pôle institut de cryothérapie, 11 rue de Bouloi 75001 – Attention il n’offre pas de cryothérapie comme celle de la chambre de L’INSEP ou au Fuel Stop New York. Il propose une technique partielle puisque la tête n’est pas exposée au choc thermique, la sensation est moins extrême et moins euphorisante mais le froid reste bien prenant et les bienfaits présents. Vous vous sentirez redynamiser dès votre sortie et bien sûr…prête à y retourner.