Beauté

Really ? Décryptage d’une tendance douteuse

 Dujardin Clooney

La teinture au masculin (ou les cheveux charbon) 

En révélant l’exorbitant salaire du coiffeur du président de la République (près de 10 000 euros par mois) il y a quelques temps, le Canard enchaîné avait encore frappé fort. Ce faisant, il avait aussi donné lieu à mille moqueries sur la coiffure de notre cher François, et en particulier sa teinture noir corbeau dont il n’est pas le seul coutumier. Car en effet, malheureusement, nombreux sont les hommes qui cherchent à enfouir leurs cheveux blancs sous 8 tonnes d’une teinture couleur goudron. For the best ? Pas vraiment…

 Francois-Hollande-teinture

Si les femmes se teignent assez tôt les cheveux, dès l’apparition des premiers ennemis blancs, et que plus personne n’est choqué de le remarquer ou de savoir que telle blonde est en réalité brune, pour les hommes c’est plutôt l’inverse. Non seulement les teintures masculines sont souvent ratées, mais en plus, elles soulignent plus l’âge avancé (et la rareté des cheveux) de leur propriétaire qu’elles ne le cachent. Pour un homme, avoir les cheveux teints est moins un atout séduction qu’un aveu de faiblesse. Qui peut provoquer la moquerie, voire le dégoût chez certaines femmes. Trop foncées, trop lourdes et très facilement remarquables, le problème des teintures mâles est d’abord qu’elles essaient d’imiter la couleur naturelle de leurs cheveux, et y parviennent beaucoup moins bien que celles des femmes. Mais l’autre problème, sous-jacent, c’est que là où attend d’une femme qu’elle essaie de rester jeune malgré les années, on attend de l’homme qu’il assume son âge et en joue. Ne dit-on pas toujours que les hommes sont plus beaux en vieillissant là où les femmes se fanent ? Et Georges Clooney n’est-il pas devenu un sex symbol aussi grâce à sa chevelure poivre et sel ?

 George Clooney

Il n’est qu’à voir les réactions du public face au noir jais des cheveux de Nicolas Cage ou plus récemment de Johnny Depp pour juger de la chose. Etonnant paradoxe de voir que chez les femmes un cheveu blanc est une faute impardonnable, là où chez les hommes c’est un atout sacré, et une faute que de vouloir le masquer.

 Nicolas Cage

Pas si étonnant toutefois, quand on sait que les hommes ont le privilège, dit-on, de mieux vieillir, et qu’un homme qui userait de produits habituellement réservés à la gente féminine est souvent jugée comme lui appartenant. Idem du côté des teintures avouées, entendez des blonds platines, gris blancs ou blonds cendrés que certains hommes très au fait des tendances modes adoptent comme une femme le ferait. Si c’est déjà mieux que le cache misère que constituent les teintures noires, c’est toujours assez dérangeant de voir un homme user des codes et modes féminines pour se mettre en valeur. Conclusion ? Si on a encore du chemin à faire en matière d’égalité, il n’est pas sûr que ce soit par la teinture qu’on devrait essayer d’y arriver. En d’autres termes, laissez-nous Messieurs, les arts de la coloration et arborez fièrement vos cheveux grisonnants parce qu’il n’y a rien de plus sexy. Et rien de moins choquant qu’une toque noire sur un crâne dégarni.