Beauté

Soucis de sourcils

Des Spice Girls, on se souvient surtout des tenues. Pourtant, elles étaient aussi les meilleures ambassadrices de la mode des sourcils ultrafins qui, fort heureusement, a disparu. Depuis quelques temps, c’est au contraire le sourcil broussailleux mais structurés à la Cara Delevigne qui fait fureur. Mais comment faire si l’on n’a pas l’épaisseur naturelle ou une professionnelle à nos côtés pour dompter nos sourcils ?

 Cara Delevigne

On détermine la ligne naturelle de nos sourcils.

Dire que la mode n’est plus à l’épilation intégrale façon maillot brésilien ne signifie pas pour autant qu’on peut s’autoriser le mono-sourcil d’Emmanuel Chain. Cela signifie qu’on doit d’abord évaluer la ligne naturelle de nos sourcils pour épiler ce qui en dépasse. Pour ça, on commence par déterminer le début et la fin de nos sourcils en partant de l’arrête de son nez ; pour savoir où se trouve le début, on place un crayon fin contre son nez et à la verticale en le dirigeant vers le coin interne de l’œil, et on épile tout ce qui dépasse. Pour connaître la fin de la ligne, on oriente cette fois le crayon vers le coin externe de l’œil et on retire ce qui reste. Si on ne se fait pas confiance, évidemment, on va voir une esthéticienne en lui demandant de « nettoyer » la ligne.

 Soucis de sourcils ?
  1. On maquillage pour donner du volume et de la tenue à nos sourcils. 

A moins de s’appeler Arizona Muse, on n’a pas toute l’épaisseur convenue pour se faire un regard lionne. A défaut, on use du maquillage pour combler, épaissir et surtout fixer les sourcils. Première option, le crayon qu’on choisit très fin, une teinte au-dessus de celle de nos sourcils et dont on n’abuse pas. L’astuce, après avoir redessiné et comblé les éventuels manques, on brosse plusieurs fois pour estomper et fondre l’ensemble. Et on finit en appliquant un gel neutre pour fixer. Autre option, la poudre ; plus volatile, on l’applique à l’aide d’un fin pinceau qu’on frappe plusieurs fois sur sa main avant de l’employer pour retirer le superflu. Et on finit par un gel. Dernière option, opter pour un produit 2 en 1 qui maquille et fixe à la fois en utilisant un mascara teinté (on choisit là encore une teinte au-dessus de la nôtre) qu’on applique après avoir bien brossé les sourcils en tirant les poils vers le haut et l’extérieur du visage, avant de finir en repassant une brosse neutre après. Dans tous les cas, on se rappelle que les sourcils ne doivent pas être la première chose qu’on remarque quand on nous voit, surtout pas si on veut la jouer nature. Enfin, pour celles dont les poils manquent vraiment ou qui n’ont pas l’envie ou le temps de se maquiller chaque matin, il existe le maquillage semi-permanent proposé chez les professionnels (et dermatologues surtout) du sourcil. Il s’agit d’une pigmentation de la peau (qui implique donc qu’on tatoue) qui dure entre six mois et un an et coûte environ 200 euros. A essayer seulement si l’on n’est ni douillette ni craintive !

 Soucis de sourcils