Beauté

Top 5 des huiles végétales méconnues et incontournables

 L'essentiel des huiles

Adaptées à tous les types de peau, découvrez les huiles dont on ne parle pas souvent mais qui sont essentielles à votre routine beauté.

Depuis quelques temps, les huiles végétales affluent dans nos salles de bain. La raison en est simple : produits 3 en 1 (corps, visage, cheveux), elles sont à la fois économiques, écologiques et 100% naturelles. Vous avez franchi le pas ? C’est génial, on vous félicite. Néanmoins, à force de voir les articles de blog se multiplier à ce sujet, nous avons eu envie de réagir, et de partager avec vous nos découvertes. Car oui, les huiles végétales, c’est chouette, mais leur existence ne se limitent pas à l’huile de coco, d’argan ou d’avocat. Il en existe tout un tas d’autres, injustement impopulaires, et qui ont pourtant tout pour vous plaire. Voici donc notre top 5 des huiles encore inconnues au bataillon et qui vont, on l’espère, révolutionner le game de vos routines beauté !

L’huile d’Abyssinie

Alors non, l’Abyssinie n’est pas le nom d’une race de lapin des montagnes. C’est le fruit d’un arbre qui pousse en Afrique du Sud, et l’huile dont on vous parle est réalisée à partir de la pression à froid des graines contenues dans le fruit. Sa rareté et sa composition extrêmement intéressante en font une huile très recherchée, surtout par l’industrie cosmétique. D’ailleurs, certains d’entre vous la connaissent peut-être déjà, puisque la marque Klorane a sorti une gamme pour les cheveux à l’Abyssinie.

Pourquoi on l’aime : elle parait très grasse car elle est aussi aqueuse que l’huile de ricin, mais pénètre très facilement dans la peau du visage et du corps. Elle a des propriétés séborégulatrices mais également nourrissantes (oui, c’est possible !). Elle n’a pas spécialement d’odeur, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

Comment on l’utilise : En bain d’huile, une nuit avant le shampoing, elle sera votre meilleure amie si vous avez les cheveux secs, frisés, crépus et si vous utilisez régulièrement un fer à lisser.

Vous pouvez également en utiliser seulement quelques gouttes après votre shampoing pour nourrir vos pointes fourchues, notamment si vous avez le cuir chevelu qui regraisse facilement mais les pointes très sèches (elle n’alourdit pas les cheveux).

Le petit plus : c’est un excellent démaquillant pour les yeux et les cils ! Gare à toi, mascara waterproof !

Le petit moins : pour l’instant, on ne la trouve que chez Aroma Zone, mais ils livrent partout en France, donc ça va !

L’huile de Nigelle

Voici une des chouchoutes de la rédaction.

Pourquoi on l’aime : parce que ses propriétés sont multiples. Ingérée, elle est bénéfique pour le système immunitaire et ses bienfaits sont connus depuis l’Antiquité (entre autres, elle est réputée pour redonner de l’énergie, soigner les troubles digestifs, neutraliser les allergies, prévenir les troubles cardiovasculaires). Mais ce n’est pas tout ! En usage externe, on la recommande pour les peaux urbaines, sujettes à la pollution et au stress, pour les peaux à tendance acnéiques et mixtes. Mais elle est bénéfique pour tous les types de peau car elle est riche en oméga 3 et 6 : elle est antioxydante, purifiante, régénérante.

Comment on l’utilise : sur le visage, on la mélange à nos crèmes ou masques. On peut aussi l’utiliser pure, en appliquant quelques gouttes. Sur le cuir chevelu, en laissant poser le plus longtemps possible avant un shampoing. Car oui, elle est aussi excellente pour le cuir chevelu : elle stimule la pousse et limite le vieillissement capillaire. Elle est également très appropriée pour les cheveux regraissant vite.

Le petit plus : On conseille de la mélanger avec de l’huile de jojoba pour encore plus de bénéfices.

Le petit moins : on a cherché, mais franchement, on ne voit pas.

L’huile de Chaulmoogra

Celle-ci, c’est la première de la classe. Vous savez, l’intello du premier rang, celle qui était très agaçante, parce que non seulement elle était capable de répondre à toutes les questions de la maîtresse, mais qu’elle avait en plus tous les garçons de la classe à ses pieds.

Pourquoi on l’aime : malgré son nom et son odeur un peu étranges, c’est une véritable surdouée. Elle peut littéralement venir à bout de TOUS vos problèmes, ou presque. Sur le corps, elle nourrit, renforce le bronzage et fait disparaitre les tâches de dépigmentation. Elle est aussi efficace contre la cellulite, et c’est un allié puissant contre l’eczéma qu’elle parvient à anéantir à elle toute seule.

Sur les cheveux, elle vient à bout des pellicules, stimule la pousse et fait briller votre masse capillaire.

Sur le visage, elle élimine l’acné, les cicatrices, les zones desséchées et intolérantes. On précise qu’elle est non comédogène.

Bref, elle a tout pour plaire. Seuls bémols : comme l’huile de coco, elle a une texture semi solide, il faut donc la chauffer pour pouvoir l’utiliser. Et l’odeur est un peu spéciale.

L’huile de Kukui

L’huile de kukui – oui, c’est rigolo, ça fait un peu « cui-cui », a traversé le Pacifique pour partager avec nous ses bienfaits. Elle s’adresse surtout aux personnes qui souffrent de psoriasis et qui ont du mal à en venir à bout, son action est radicale pour éliminer ces plaques qui rendent le cuir chevelu inconfortable. C’est un peu une cousine de l’huile de Chaulmoogra.

Pourquoi on l’aime : Au-delà de cet usage presque médical, on l’utilise aussi pour nourrir, démêler et embellir les cheveux. Elle se marie très bien avec l’huile végétale de Brocolis qui fait elle aussi des miracles sur la chevelure (elle stimule la pousse et a un effet anti frisotis et lissant).

Attention, ce n’est pas fini. L’huile de kukui permet de soigner les irritations, les gerçures et c’est un allié précieux pendant l’hiver : elle répare les mains et les pieds abîmés.

L’huile de Piqui

On reste dans les sonorités « cui-cui » avec cette huile qui n’a, on le précise, aucun lien avec la précédente ! Elle nous a été rapportée du Brésil. On la recommande pour son effet calmant, apaisant et cicatrisant. Elle est régénérante, ce qui s’avère très utile pour certaines zones un peu ingrates du corps féminin dont on a depuis longtemps fait une fatalité : les vergetures !

Pourquoi on l’aime : Niveau capillaire, c’est une huile très nourrissante, et donc appropriée aux cheveux ternes, bouclés et indiscipliné. En effet, utilisée seule ou couplée à une autre huile (coco, brocolis ou pépins de raisins), elle fait des miracles sur le dessin des boucles. Il est également possible de l’utiliser sur le visage, car elle donne bonne mine et aide à lutter contre le vieillissement et l’apparition des rides. Et en plus, elle sent bon !

Attention, elle se fige lorsque la température est inférieure à 25 degrés. Passez le flacon sous l’eau chaude pour obtenir une texture plus facile à appliquer.

Si vous souhaitez en découvrir d’autres, n’hésitez pas à faire un tour sur le site Internet d’Aroma Zone, qui déniche des merveilles aux quatre coins de la planète. On vous rappelle aussi qu’il est important de sélectionner votre huile minutieusement : vérifiez bien que la pression a été faite à froid, et si elle est labellisée bio, c’est mieux ! Enfin, si vous achetez une huile dans un contenant en plastique, transférez la dans une petite bouteille en verre, elle sera ainsi mieux protégée et conservée.

Et si vous souhaitez nous faire partager vos découvertes et témoignages, dites-nous tout dans les commentaires !