Bien-être

Astuces naturelles infaillibles pour lutter contre la transpiration

Aujourd’hui, nous entrons officiellement dans l’été. Et nous sommes r-a-v-i-e-s. Enfin, presque. Parce que, comment dire. En ce moment, il fait chaud. Très chaud. Trop chaud. Pour dire les choses simplement, on a l’impression de se déplacer dans un hammam géant. Deux pas, et on se transforme en cascade humaine. Surtout sous les aisselles. Et c’est pas très agréable. Le problème, c’est que la transpiration est un fléau qui touche l’intégralité de l’espèce humaine.  D’ailleurs, on le dit au passage, mais la transpiration, c’est pas sale. C’est juste chiant. Mais c’est la nature : c’est une réaction de nos glandes qui sont chargées de réguler la température corporelle, et qui s’agitent un peu quand on est soumis à un changement de température un peu brutal. C’est aussi amplifié quand on est soumis à du stress (je pense que tout le monde en a déjà fait l’expérience), ou quand on a consommé des aliments trop acides ou difficiles à digérer.

C’est un peu désagréable et pas très glamour. C’est pour cela que la grande majorité d’entre nous a plus ou moins inclus le déodorant dans sa routine matinale (sauf les gens qui prennent le métro. D’ailleurs si vous passez par là, s’il vous plait, regardez cette vidéo !!). Mais voilà, le déodorant aérosol que vous trouvez dans tous les supermarchés, même si vous ressentez une sensation de fraicheur au moment de l’application et que ça sent bon, c’est pas efficace du tout sur la durée. Pire que ça, ça vous rend dépendante au produit que vous utilisez… En plus, c’est bourré de substances irritantes, voire cancérigènes.

On vous a donc concocté une petite vidéo pour que vous puissiez traiter ce problème sur le long terme et mieux le canaliser.

La fiche Vloggist

  • Le citron et le concombre : ca peut paraître un peu bizarre mais il se trouve que ça fonctionne. Le concombre a des propriétés astringentes, il suffit d’en couper un morceau et de le frotter sous vos aisselles. Quant au citron, il permet d’éliminer les odeurs indésirables !
  • Les hydrolats et huiles essentielles : on vous conseille l’hydrolat de sauge officinale, très efficace pour réguler la transpiration excessive. Il agit par voie interne, du coup il est préférable de le boire (une cuillère à café dilluée dans un verre d’eau chaude). On peut aussi l’utiliser en application locale, en la vaporisant sous les aisselles et en y ajoutant une petite goutte d’huile essentielle de menthe poivrée. D’ailleurs la menthe poivrée fonctionne aussi toute seule (anti odeurs). Une ou deux gouttes sur le doigt et hop, on frotte son aisselle avec.
  • Le bicarbonate : C’est sans aucun doute l’un des moyens les plus efficaces d’anéantir la transpiration car il est ultra absorbant. Il y en a dans la composition de tous les produits anti-transpirants. En revanche, au niveau de l’application, c’est pas forcément ce qu’il y a de plus pratique parce que c’est de la poudre et la poudre, c’est volatile. On précise aussi qu’il faut utiliser ce produit avec précaution car il peut déclencher des allergies.
  • Le vinaigre de cidre : Super efficace, il élimine les bactéries présentes à la surface de la peau et empêche ainsi les mauvaises odeurs, qui sont dues à la dégradation de la sueur par les bactéries. Utilisation : placer un coton imbibé de vinaigre sous l’aisselle pendant une vingtaine de minute (il faut avoir le temps le matin !) Rincer ensuite à l’eau claire.
  • Les déodorants bio et solides : choisissez le en fonction de sa composition et du pourcentage d’ingrédients naturels qu’il contient. Attention cependant, on vous précise que vous aurez besoin d’un temps d’adaptation avant de pouvoir remarquer les résultats, car il faut que votre organisme se déshabitue des substances chimiques contenues dans votre ancien déodorant.

 

Pour les plus téméraires, on vous a également concocté une recette pour fabriquer vous-même votre déodorant naturel !

 

La recette du déodorant maison

Matériel 

  •  un récipient de déodorant (que vous pouvez vous procurer chez AromaZone), ou un moule en silicone
  • du bicarbonate de soude
  • de la fécule (maizena par exemple
  •  de l’huile essentielle de palmarosa (ou lavande, menthe poivrée, tea tree)
  •  de l’huile de coco

Mode d’emploi :

  • On mélange 5 cuillères à soupe d’huile de coco fondue (pour hydrater et avoir la texture qui nous intéresse) avec 5 gouttes d’huile essentielle de palmarosa (antibactérien, antitranspirant, anti mycosique, antiviral. Et oui, rien que ça!)– ça peut aussi marcher avec d’autres huiles essentielles qui ont des vertus purifiantes (menthe poivrée, pamplemousse, lavande vraie…
  •  Ajouter 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et 3 cuillères à soupe de fécule de maïs (action fongistatique qui empêche la prolifération des bactéries qui sont responsables des mauvaises odeurs et absorbent l’humidité)
  • Mélanger le tout
  •  Transvaser votre mixture dans le récipient à déodorant puis le mettre au frais, pour que le déodorant se solidifie (attention cependant : s’il fait vraiment très chaud chez vous, il vaut mieux le conserver au réfrigérateur car l’huile de coco peut changer de texture avec la chaleur et devenir liquide).

 

Pour compléter, cliquez ici ! on vous donne des astuces complémentaires pour abattre l’ennemi !