Bien-être

Coco Pharell, la star des boissons cools

 eau de coco

L’accessoire trendy depuis quelques temps n’est plus seulement le tapis de yoga nonchalamment roulé sous le bras mais une brique frappée des lettres Vita Coco ou VaïVaï. Car oui, alors qu’elle était il y a peu encore réservée aux bars à jus bio, l’eau de coco a pénétré le marché de la grande distribution.

Composée d’eau à 95%, on la trouve dans les noix de coco vertes et était originellement utilisée dans les pays tropicaux où l’eau potable est rare. Arrivée en Occident depuis les années 2010, elle est aujourd’hui acclamée pour ses bienfaits naturels et son addition peu calorique.  Ses propriétés antivirales, antibactériennes, anti-inflammatoires et anti-oxydantes en font la star des boissons saines et certains la disent même miraculeuse pour lutter contre le la cellulite ou le vieillissement ! Pourtant, d’autres dénoncent un immense coup de pub destiné à faire fructifier un business déjà très lucratif. Alors, miracle ou mirage ? Soyons lucides, si la potion magique existait on le saurait. L’eau de coco est avant tout une nouvelle boisson ultra rafraichissante. Et sa forte teneur en en potassium, calcium et en chlorure nous redonne naturellement de l’énergie tout en nous hydratant. Enfin, son goût délicieusement fruité a le mérite de nous changer des jus de fruits autres sodas plus sucrés. Côté rides et cellulite, ça reste à prouver, mais ça en fait déjà le parfait complice en été. Alors, exit les espérances crédules, et haro sur le plaisir !

On en trouve où ? Dans toute bonne adresse bio qui se respecte, on peut même la boire dans sa noix dans certains endroits, comme le tout nouveau café trendy du marais parisien, Le Marché noir, dont le décor tropical et la friperie – aux prix très raisonnables, de 10 à 200 euros –  ne peuvent que nous ravir. (Le Marché Noir, 18 rue Perrée 75003).

 marché noir paris

Sinon, en grandes surfaces, Monoprix, Carrefour, G20, Leclerc, on a l’embarras du choix.

On choisit laquelle ? Celle qu’on veut, les principales sont VaïVaï et Vita coco, française et américaine, mais Bjorg, Innocent, Gayelord Hauser ou même Monoprix ont lancé leur propre produit. Côté prix, ils varient de 2 à 4 euros pour la brique de 50 cl. A noter que certaines, comme Vita Coco, propose aussi des déclinaisons (goût limonade, coco/ananas…)

On la boit quand ? Quand on veut, mais elle est très efficace en cas de grande soif, avant ou après un entrainement sportif et/ou une soirée bien arrosée.

La sélection de la rédac :