Bien-être

Les pieds dans l’eau

 Les pieds dans l'eau

Si pour certains piscine rime avec barbotage et planche sur le dos, pour d’autres c’est l’occasion de se muscler pour sortir de l’eau tonique, telle la Vénus de Botticelli. Après tout, on ne s’est pas épuisées dans les salles de gym depuis juin pour se laisser aller une fois le sable atteint. Abdos, cuisses, fessiers, petit tour d’horizon des exercices à faire en douce dans la piscine.

Abdos 

Le dos collé contre la paroi et les coudes sur les rebords du bassin, on lève les deux jambes collées à 90° et on les redescend ensemble vers le fond du bassin. Variante, toujours dans la même position, on serre les jambes et on ramène les genoux vers notre poitrine avant de les tendre. On répète l’exercice 30 fois, et la série deux fois en prenant trente secondes de récupération entre les deux. Si on est seule dans la piscine, on reproduit le mouvement classique des abdos (les « crunch ») en posant ses jambes sur le rebord de la piscine et en baissant le buste sous l’eau pour venir toucher la paroi avec sa tête. Pour faire travailler les muscles en profondeur, sur les marches de la piscine, on tend les jambes et on se hisse sur nos bras pour tenir la position de l’équerre au moins 30 secondes. On augmente progressivement la durée.  Enfin, pour affiner la taille, on se met dans le bassin de façon à avoir de l’eau jusqu’à la poitrine et à pouvoir se tenir au rebord, et on lève la jambe latéralement et doucement avant de la reposer. On répète le mouvement 30 fois par jambes, et  2 fois de suite.

Cuisses 

Pour muscler l’arrière des cuisses, on se tient droite dans l’eau et on ramène les talons vers les fesses, assez rapidement et en alternant. On répète quatre séries d’une minute et on augmente l’intensité progressivement. Ensuite, en se tenant au rebord de la piscine (de face), on lève une jambe à 90° en arrière puis on la redescend, 30 fois de suite, avant de passer à l’autre jambe. On fait ça 4 fois en récupérant entre chaque série. On fait la même chose, mais cette fois sans se tenir et en levant la jambe pliée devant soi, à 90°, pour la déplier complètement à l’horizontale avant de la replier. On accélère progressivement le rythme à mesure qu’on s’entraine. Et on n’oublie pas les bonnes vieilles fentes ; là où on a pied, on s’appuie au bord du bassin d’une main et on fait des fentes avec la jambe opposée, vers l’arrière, puis sur le côté et vers l’avant, avant de se tourner pour faire l’autre côté. On fait chaque fois les trois mouvements dix fois, et on répète la série deux fois.

Les dos et les bras 

Pour les dos et les bras, rien de mieux que la nage elle-même, surtout le crawl et le dos crawlé qui protègent les lombaires et musclent efficacement le dos. Pour les bras, l’idéal est d’immobiliser ses jambes, avec un pull boy par exemple, ou en les serrant simplement, pour ne nager qu’à la force de nos bras. Côté exercices, on utilise la pression de l’eau : les bras le long du corps, on les remonte devant soi, paumes de mains vers le sol, puis on les tourne vers l’extérieur pour les ouvrir sur les côtés et atteindre la position de croix. On revient ensuite en position initiale en faisant le chemin inverse et on répète le mouvement complet 30 fois. Autre option, face au rebord de la piscine, les deux mains parallèles et à plat devant soi, on prend appuis sur ses bras pour se hisser hors de l’eau, les jambes tendues et le dos bien droit. On tient sur ses bras tendus pendant 10 secondes et on redescend doucement, avant de recommencer 30 fois de suite.

 Les pieds dans l'eau, crédits photo Pinterest