Bien-être

Huiles solaires : mode d’emploi, shopping, do et don’t

 Les huiles à utiliser au soleil… et celles à bannir.

Les huiles à utiliser au soleil… et celles à bannir

Elles étaient tendances quand on avait 14 ans et qu’on voulait le bronzage marron douteux de Christina Aiguillera dans Dirrty. Depuis, quand on nous parle huiles, on pense tout de suite Monoï, graisse à traire, douloureux coups de soleil et grosse erreur de jeunesse. Moins réputées pour protéger que pour faire brûler, les huiles ont pourtant évoluées. D’une part elles protègent désormais autant qu’une crème indice 50, mais en plus, avec l’apparition des huiles sèches, nous ne sommes plus condamnées à ressembler à un pot de vaseline échoué sur la plage. Et si les crèmes restent une option sûre, les huiles ont des vertus que leur alter égo crémeux n’ont pas et dont on aurait tort de se priver. Le tout est de choisir la bonne, et de l’utiliser de façon adaptée.

Pour bronzer en souplesse /

Si autrefois les huiles protégeaient moins du fait de leur texture qui assurait une protection peu homogène, aujourd’hui elles sont plus couvrantes et beaucoup moins collantes. Avec les huiles sèches, plus besoin d’attendre des heures pour s’habiller, leur texture pénètre rapidement, ne laisse pas de traces, protège efficacement et, bonus, hydrate, assouplit et lutte contre le vieillissement de l’épiderme. Et tout en présentant un indice de protection élevé, elles nous permettent de bronzer en restant protégée. On n’oublie donc les huiles traditionnelles (Monoï et consorts) qui n’ont pas de filtre-UVA ou UVB, et on se rue sur les nouvelles huiles sèches en veillant à choisir un indice de protection d’au moins 30 et à bien renouveler l’application toutes les deux heures.

Pour protéger ses cheveux /

De même que la peau doit être protégée, les cheveux doivent aussi être couverts si on ne veut pas se retrouver avec une botte de paille sur le crâne au retour des vacances. Or en la matière, rien de mieux qu’une bonne huile qui nourrit tout en faisant barrage aux rayons. Comme pour la peau donc, on se protège avec des huiles sèches (pour ne pas graisser nos cheveux) anti-UV, avant et pendant l’exposition ; on veille à se rincer à l’eau douce quand on va se baigner dans l’eau salée ou le chlore de la piscine ; et on se lave les cheveux le soir avec un shampoing spécial soleil qui élimine le sel, le sable et le chlore, en massant et rinçant bien. Et une fois par semaine, on se fait un bain d’huile la nuit, en appliquant l’appliquant sur cheveux humides et démêlés au sortir de la douche. On évite les racines et on se concentre sur les longueurs et les pointes en y allant doucement, mèche par mèche et par petites gouttes (rien ne sert d’en mettre trop). On enroule ensuite nos cheveux dans une serviette pour éliminer le superflu, on se fait une natte pour éviter les nœuds, et on passe la nuit ainsi avant de laver au shampoing doux le lendemain matin. Côté shopping, on privilégie les huiles naturelles (de jojoba, de coco, ou même d’olive).

Pour s’hydrater après la plage /

C’est bien connu, la meilleure façon de prolonger son bronzage c’est d’hydrater la peau au maximum après chaque exposition et de la nourrir le soir venu. Et là encore, les huiles sèches nous sauvent ; idéales pour tous les types de peau, elles hydratent sans agresser, et sans graisser, nourrissent en profondeur, soignent les vergetures et cicatrices et subliment la peau en la satinant. On les choisit naturelles et adaptées à nos besoins (pour peaux sèches ou normales, pour les cicatrices ou les brûlures…) mais surtout on peut choisir la même pour ses cheveux, son corps et son visage et n’emporter dans sa valise qu’un flacon.

Pour briller en société /

En été, le parfum est banni. Non seulement la journée il risque de provoquer l’apparition de tâches de soleil, mais surtout, c’est une faute de goût à un moment de l’année où le vrai charme est de la jouer nature et de laisser les odeurs naturelles nous embaumer. L’huile est donc doublement recommandée, puisqu’elle permet d’hydrater tout en nous parfumant. Et le must, depuis quelques années les grandes marques comme Nuxe offrent des huiles scintillantes (et pas bling bling du tout) qui laissent sur notre peau un joli hâle d’or au parfum délicieux. On se jette dessus pour s’en couvrir la nuit tombée, comme d’une belle robe du soir.

La sélection d’huiles solaire /

La sélection d’huiles pour cheveux /

La sélection d’huiles pour le corps /

La sélection d’huiles or /