Bien-être

Mieux dormir : quels aliments manger le soir ?

 Marilyn Monroe

Bananes, cerises, noix, miel, le buffet idéal pour faire de beaux rêves.

Si l’on sait généralement qu’il ne faut pas trop manger pour bien dormir, on ne sait pas toujours quoi exactement. Or certains aliments, parce qu’ils contiennent naturellement du tryptophane, un acide aminé essentiel qui permet la synthèse de la sérotonine puis de la mélatonine, l’hormone du sommeil, peuvent nous aider à gagner les bras de Morphée. D’autres, au contraire, sont à proscrire pour passer une bonne nuit.

On vous dit tout.

En tête du palmarès arrivent les noix, les graines de courge, les amandes et les pois chiches. Faciles à manger, en collation ou à disperser dans un plat, on en déguste une poignée le soir, en veillant à manger tôt pour ne pas aller se coucher en pleine digestion.

Côté protéines, on mise sur la dinde et le poisson, en particulier le saumon sauvage, le thon, le flétan, la maquereau, la truite, l’aiglefin, le rouget et le cabillaud. En accompagnement, on s’autorise des féculents qui contiennent, comme chacun sait, du sucre, idéal pour dormir puisqu’il déclenche la sécrétion d’insuline, puis de sérotonine et de mélatonine.

Si vous êtes moins salé que sucré, on termine son repas par un fruit, pas n’importe lequel : les cerises et les bananes, toutes deux riches en mélatonine. Ou on adoucit sa camomille en ajoutant une bonne cuillère de miel qui réduit la production d’orexine, un neurotransmetteur chargé de nous aider à rester alertes.

Evidemment, on s’autorise d’autres aliments mais on en évite aussi certains, connus pour nous empêcher de dormir. L’alcool en premier lieu, qui empêche un sommeil profond et réparateur, mais aussi le fromage, les épices et piments (qui font monter la température du corps et l’oblige à se dépenser pour la réguler), les aliments gras (qui alourdissent la digestion), la viande rouge, qui nécessite un temps long de digestion, et, évidemment, la caféine. On oublie aussi l’orgie de chocolat, ce dernier contenant de la théobromine, un stimulant qui rend l’endormissement plus difficile.

A vos casseroles, et vos oreillers !

Et pour découvrir d’autres astuces pour mieux dormir, c’est par ici.