Lifestyle

5 astuces pour survivre à la crise post rupture

 5 Astuces pour survivre à la crise post rupture

Chères lectrices, l’heure est grave, votre dernière relation, tumultueuse et passionnelle, a touché à sa fin. Vloggist vous donne des conseils pour surmonter cette passade.

Que ça fasse plusieurs semaines, mois ou années que vous étiez ensemble, c’est dur. C’est dur parce que vous y croyiez vraiment. Il avait tout. Il était beau, intelligent, charmant, sympa, au lit c’était le feu d’artifice, bref, vous vous étiez projetée. Enfin. Vous aviez senti une connexion, un truc fort, quelque chose de viable. Et une fois de plus, c’est la déception. Vos amies vous avaient mise en garde, « on le sent pas » « il a l’air de cacher quelque chose » « j’ai l’impression qu’on ne peut pas lui faire confiance ». Vous avez fait la sourde oreille, nageant dans votre bonheur incertain. Malheureusement, il s’est avéré qu’elles avaient raison. Il n’était pas fidèle, pas prêt à s’engager, c’est pas toi c’est moi, on ne peut pas continuer comme ça, je ne veux pas te faire souffrir, bref, vous connaissez la chanson. Et ça fait mal, très mal. Parce qu’à chaque fois, peu importe la raison de la rupture et même lorsque celle-ci vient de nous, c’est la même chose. Le rêve s’achève sur une note amère, on se réveille seule et avec l’impression de passer à côté de notre vie. On devient fataliste, on se dit qu’on approche d’une période où il sera de plus en plus difficile de rencontrer des gens et qu’on finira probablement vieille fille, entourée de nos dix chats. On refuse de parler à nos amies, en tout cas à celles qui sont en couple et dans une relations saine et durable parce que de toute façon, elles ne peuvent pas comprendre. On s’est remis sur Tinder. On mange gras et on noie ce constat implacable sur notre statut de « meuf incasable » dans l’alcool. On traine un peu trop longtemps sur les réseaux sociaux à commenter tout ce que fait l’entourage de notre désormais ex, et à imaginer avec laquelle des filles de la photo il nous a déjà probablement remplacé.

STOP.

Oui, stop. Ceci est un ordre.

Et maintenant, ouvrez grand vos jolis yeux (oui, parfaitement, ils sont beaux vos yeux. On voit tout, chez Vloggist !) et lisez attentivement ce qui va suivre.

  1. Acceptez votre dépression post rupture

Ca peut paraitre bête, mais c’est pourtant la clef. Vous n’avez pas à vous en vouloir d’être triste. C’est normal d’avoir de la peine et le moral dans les chaussettes. Si vous avez envie de pleurer, ne vous retenez pas, c’est que ça doit sortir. Bon, n’en faites pas trop non plus hein, évitez quand même les films méga déprimants et les chansons tristes qui parlent d’amour perdu. Oui, une rupture, c’est difficile. On se sent dévalorisée, blessée, seule. Et personne ne vous juge. D’ailleurs, on a tous déjà eu des amies proches dans cette situation, qu’on a ramassé à la petite cuillère, c’est presque une étape obligatoire dans la vie d’une femme (et d’un homme aussi !). Et puis, c’est difficile à admettre, mais si votre relation s’est achevée, c’est qu’elle n’était pas faite pour durer. Alors cessez de vous remettre en question, de vous dire que vous auriez pu vous comporter autrement et que ça aurait sans doute mieux marché, c’est faux. Au contraire, essayez d’en dégager du positif : vous avez vécu des jolies choses, vous avez appris sur vous. N’oubliez pas que tout arrive pour une raison et que certes, ça fait mal, mais que cette épreuve a été mise sur votre route pour que vous en retiriez quelque chose.

2.      Ne noyez pas votre chagrin dans les frites et la pâte à tartiner 

Vous êtes célibataire, vous trouvez ça nul, et vous avez l’impression que seul le sucre est en mesure de vous réconforter. 1) C’est faux, ce n’est pas nul d’être célibataire. Aujourd’hui il y a plein de femmes qui font même ce choix de leur plein gré et qui le vivent très bien, cela leur permet de mieux se concentrer sur elles. 2) On le sait, le Nutella a quelque chose de rassurant, de joyeux, d’agréable. C’est bien pour ça qu’ils en vendent autant. Mais résistez ! Tout ce que vous y gagnerez, c’est des kilos qu’il vous sera difficile de perdre et qui ne permettront pas vraiment à votre confiance en vous de revenir au beau fixe. A la place, inspirez vous de Kate Middleton et étalez-en une bonne cuillère sur votre visage au lieu de le manger (il parait que c’est un super masque du tonnerre). Comme ça, vous aurez un teint magnifique, et ça n’ira pas dans les fesses. On vous conseille aussi de vous rabattre sur le chocolat noir, qui certes fait moins rêver, mais qui vous aidera réellement à chasser le brouillard qui vous entoure (et oui, le chocolat, c’est excellent pour le moral!). Et faites du sport. C’est le meilleur remède à ce jour pour laisser de côté vos pensées négatives. Fixez-vous par exemple un objectif à atteindre, ce qui vous permettra de ne pas vous décourager. Comme ça, vous serez au top du top, bien dans votre tête et dans vos baskets. Et ça, pour faire tourner les têtes, on vous assure qu’il n’y a pas mieux !

3.      Ressaisissez-vous !

Ecarter la pâte à tartiner c’est une chose, mais ce n’est pas tout. Vos cheveux, vous les avez lavé quand pour la dernière fois ? Et vos ongles qui ressemblent à des griffes de dragons ? Est-ce qu’on peut aussi parler de votre dernier passage chez l’esthéticienne ? Les filles, on se secoue. Ce n’est pas en restant vous terrer dans votre gras et vos poils que les choses iront mieux. Au contraire, pour vaincre la déprime, il faut que vous soyez en phase avec vous-même, c’est-à-dire que vous vous sentiez bien. Organisez vous une journée complète de soins : bain, gommage, masque, manucure et pédicure, épilation… N’hésitez pas à prendre rendez-vous chez le coiffeur et à changer de tête, pour marquer un nouveau départ dans votre vie !

4.      Soyez entourée

Vous en avez gros sur le coeur, et le meilleur moyen de se libérer de ce poids, c’est d’en parler. Vos amies sont là pour ça. Souriez, vous avez de la chance : vous avez désormais plein de temps à consacrer à vos amies pour aller boire des verres, faire les magasins, aller au cinéma, faire des apéros, des brunchs, aller visiter des expositions, danser… Attentions tout de même à ne pas faire trop d’activités qui impliquent une quantité importante d’alcool, du moins dans la première phase suivant votre rupture car vous serez vulnérable. Ça vous éviterait, entre autres, de vous jeter sur le premier venu et de faire des choses que vous risqueriez de regretter… Entre nous, ça serait quand même un peu ennuyeux. A la place, n’hésitez pas à faire le tour des meilleurs cafés de la capitale ou des meilleurs avocado toasts de Paris.

5.      Laissez parler votre créativité

Ce n’est pas un mythe, la souffrance pousse à la créativité. La plupart des grandes oeuvres sont nées dans un contexte douloureux pour leur auteur. Alors, pourquoi ne pas suivre leurs traces ? Ecrire un one woman show, dessiner des arbres, se mettre au piano, s’attaquer aux puzzles de 2000 pièces, se lancer dans la sculpture en terre cuite ou dans la décoration manuelle… Nous sommes certaines, à la rédac, que vous avez un potentiel encore inexploité. Réfléchissez et faites-vous confiance, on sait que vous allez faire de grandes choses. Et même si elles sont petites, ce n’est pas grave, car l’art est une thérapie et au fond, c’est tout ce qui compte. 

On vous souhaite bon courage pour surmonter cette phase difficile, et sachez que nous sommes là pour vous changer les idées !