Lifestyle

Comment être populaire sur Instagram ?

 Comment être populaire sur Instagram ?

Les règles d’or pour avoir plus de trois followers sur Instagram

Comme Facebook à ses premières heures, certains pensaient pouvoir y échapper. Mais aujourd’hui, ne pas avoir de compte Instagram c’est un peu comme ne pas connaître Nabila. Qu’on aime ou non, force est de s’y intéresser. Si tout le monde s’y met donc (les derniers rétifs publiant finalement leur premier cliché #fébrile), tous ne connaissent pas la marche à suivre pour avoir plus de trois followers (famille comprise). Les voici.

Strike a pose /

N’est pas Mario Testino qui veut. Et n’est pas intéressant tout ce qu’on vit ou voit. Première règle donc, on pense bien sa photo. Si les selfies sont autorisés sans tomber dans l’excès, on évite les quarante photos de son chat, éparpillées parmi les douze portraits de ses amis, les clichés de ses repas ou de ses coussins. Bien penser son compte, c’est d’abord essayer de lui trouver une unité, quelle soit esthétique (on s’abstient d’essayer tous les filtres à la suite) ou thématique. Certaines récolteront des milliers de likes en postant une photo d’elles, d’autres un paysage magnifique, d’autres encore leur repas. On repère ce qui marche et qui nous correspond, et on continue comme ça.

#followmeto the Moroccan desert with @NatalyOsmann and @INCinternationalConcepts. #followinc

Une photo publiée par Murad Osmann (@muradosmann) le

#followmeto Marrakech with @natalyosmann and @INCinternationalConcepts. #FollowINC

Une photo publiée par Murad Osmann (@muradosmann) le

Lumière ! /

Ce n’est pas tout de réfléchir à ce qu’on va poster, il faut encore que la photo soit belle. On veille donc à ce qu’elle soit lumineuse car si les filtres vieillots ont pu marcher un temps, la tendance est aujourd’hui aux photos claires et gaies. Autre impératif, on s’assure que le cliché est original ; on joue avec les perspectives (en zoomant sur un objet, en prenant un paysage d’un point de vue inattendu), bref on surprend pour inviter notre audience à s’intéresser et s’interroger. Et on n’oublie évidemment pas de la retoucher un peu, à l’aide des options et filtres disponibles sur Instagram ou d’applications externes comme PicStitch (pour le collage) ou Whitagram (qui permet de cadrer sa photo de blanc).

Beau dimanche ????

Une photo publiée par Art director / Photographer (@souk_and_pix) le

Words /

Les mots sont puissants et peuvent parfois plus interpeller qu’une image. On soigne donc aussi son commentaire en essayant d’être intelligent ou drôle. Les commentaires de thefatjewish lui valent sa popularité, là où d’autres, en postant des citations oubliées ou des réflexions pertinentes, savent mettre en valeur leurs photos. On trouve sa voix et on s’y tient pour chanter son actua-lettrée.

It’s the weirdest fucking moment ever WHERE DO I LOOK (@yikyakapp)

Une photo publiée par thefatjewish (@thefatjewish) le

Right on time /

De nombreuses études ont été réalisées pour trouver les créneaux auxquels on sera sûr de récolter le plus de likes. Et les gagnants sont 2h du matin et 17h00 ! 2h00, parce que personne ne poste à cette heure-ci mais que ce sont les premiers post vus lorsqu’on se réveille, 17h00 parce que c’est l’heure où, la fin de la journée approchant, la concentration baisse et les gens vont faire un tour sur instagram pour se divertir. Bon, on ne se lèvera pas à 2h00 pour poster, mais plus raisonnablement on poste entre 6 et 9h00, et on évite les pics de 9 et 18h00. Enfin, on privilégie le mercredi et le dimanche en début de soirée.

Hashtag /

Si certains peuvent se passer des hashtag, c’est pourtant l’option la plus simple pour attirer à soi de nouveaux fidèles. On n’hésite donc pas à « hashtager », mais on se passe des hashtag à rallonge (genre #jesuisbiensouslesoleilexactementavecmonlivreetmonhuilesolaire) et on cherche les plus regardés. Outre ceux qui dépendent de la photo postée (#beautiful#sunset#Paris#Toureiffel), il existe des hashtag généraux à utiliser en toutes circonstances, sorte de refrain à toute publication ; #instacool#, pictureoftheday, #tgif, #love, #fun, #tbt… Et même certains hashtag spécialement conçus pour demander des likes. L’application, Tagsforlikes, répertorie ainsi les # les plus populaires et propose des listes à recopier. #TagsForLikes #TagsForLikesApp #TFLers #tweegram #photooftheday #20likes #amazing #smile #follow4follow #like4like #look #instalike par exemple. A utiliser seulement si on assume pleinement le fait d’être à la recherche de likes. Enfin, quand on a acquis une audience suffisante, on peut se créer son propre hashtag pour fidéliser ses followers et être repérable.

I, I follow, I follow you /

Certes, le vrai chic et la vraie popularité est d’avoir 10 000 abonnés et de ne suivre que 100 personnes. Mais à moins d’avoir la vie de Kim Kardashian, ou un réseau social suffisamment étendu, il faut en passer par la phase I follow you, you follow me. Pour ça, on like, commente, s’abonne à tous les comptes qui nous intéressent, et aux plus populaires, pour essayer d’attirer l’attention de l’autre. Et pour les pêcheurs de likes, on interpelle son audience dans sa photo pour l’inviter à réagir, en posant une question par exemple.

A vos likes, prêts, partez !