Lifestyle

En chaleur

 Sex and the city

Pour ceux qui l’auraient ignoré, les beaux jours sont enfin arrivés. Et avec, l’envie de se lâcher et de se faire plaisir. Si en hiver, grisaille et jours courts riment avec grands pulls et raclette à volonté, en été, les jupe raccourcissent mais pas les idées pour dater. J’étais il y a peu attablée à une terrasse, les dix coups de la soirée sonnaient et personne n’avait envie de rentrer. A côté de moi, une bande de filles riaient à gorges déployées lorsque l’une d’elles a lancé « Bah bien sûr qu’on est plus chaude, c’est l’été, c’est biologique ». Et celle-ci de se lancer dans une explication aux contours scientifiques flous mais à la vérité indéniable : l’été, et avant ça le printemps, après avoir bien hiverné, on a toutes envie de rencontrer quelqu’un, non pas forcément pour s’engager, mais pour s’éclater. Entendez, pour faire l’amour et user de son corps comme il se doit.

Oui mais pourquoi ? Ok la nature, l’été et les vêtements légers, mais y a-t-il véritablement une explication biologique à tout ça ? Frigide Bargot elle-même serait-elle moins glaciale une fois le soleil revenu ?

Il paraitrait. En effet, comme il y a des dépressions saisonnières du fait de la baisse de la luminosité et des températures, le désir, comme la sérotonine, diminue en hiver. D’où l’envie de s’emmitoufler dans sa couette plus que d’enfiler son ensemble La Perla. Plus pragmatiquement, avec le retour du soleil, l’horizon des vacances et du farniente, on oublie plus facilement nos responsabilités, on s’angoisse moins, on se laisse aller. Or, quand on sait que le stress est l’un des plus grands ennemis du désir, on comprend pourquoi, avec les mois de juin à août, on est plus sereines et plus calmes. Et plus ouvertes pour écouter nos envies. Enfin, il faut le dire, les vacances d’été réunissent tous les clichés de l’amour et de la sensualité ; les corps dénudés, la plage, la chaleur, les apéros à n’en plus finir,  les fêtes et les histoires passionnelles faites pour ne durer que le temps du séjour, ou les retrouvailles pour les couples, après un an de dur labeur. Plus sexy en robes, plus belles une fois les problèmes mis de côté, on a tout simplement plus envie de profiter de la vie, et donc de son corps sans se poser de questions.

Alors oui, c’est un peu biologique, mais disons-le, c’est surtout très logique. Et avec toutes ces raisons, vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas vous laisser aller et séduire.