Lifestyle

New-York’s food obsession : la folie de la pâte à cookie crue

 New-York's food obsession : la folie de la pâte à cookie crue

Cette semaine notre correspondante Sarah Mark a déniché pour vous la dernière lubie gastronomique de New-York : manger de la pâte à cookies crue.

« Due to overwhelming support, we are unable to accept orders online ». Voilà comment le site internet de « dō » accueille ses visiteurs. Ça donne le ton. En substance, le message est qu’ils sont tellement débordés qu’ils ne livrent pas et qu’il faut se rendre au magasin pour pouvoir consommer. C’est un peu abrupt comme entrée en matière. Consommer quoi encore, c’est quoi ce « dō » ? De quoi s’agit-il ? « De manger Pardi ! » comme dirait Obélix. Cette semaine c’est encore la (mal)bouffe qui est à l’honneur. Promis la semaine prochaine on parle mode. Mais que faire lorsqu’à 5 minutes à pied de chez moi, je vois TOUS LES JOURS une queue d’une heure et demie devant une boutique de gâteau ?! J’arrête de tourner autour du pot : la nouvelle attraction culinaire de la ville, c’est la pâte à cookie crue servie chez « dō » dans le Village et c’est tous les jours l’émeute.

 Do la cookies'folie

L’idée de Kristen Tomlan, la femme à l’origine de ce nouveau concept, est née de l’enfance et des heures passées en cuisine à attendre de pouvoir lécher la cuillère avant que le gâteau n’aille au four… que celui qui ne l’a jamais fait me jette la première pierre ! Revisité à la sauce New-Yorkaise, ça donne des petits shot de pâte à cookie crue à base de farine traitée à chaud et œufs pasteurisés pour jouer la carte safe. Sans surprise, il existe des options gluten free ou vegan, et une infinité de topping type noix, Nutella, chocolate chips, vermicelle multicolore, etc. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

 

L’expérience est ludique et la boutique multiplie les clins d’œil à l’enfance avec une déco kitsch rose et un gros néon fuchsia qui affiche « Dreams dough come true ». On se fait servir comme de la glace dans des pots ou des cornets de couleur, mais pour être tout à fait franche, j’ai trouvé cela assez indigeste et bien trop sucré. Rien ne vous empêche cependant de faire cuire la pâte à la maison et de vous préparer des cookies tout frais qui auront au moins le mérite d’embaumer votre intérieur. Il faut croire que les gens sont prêts à tout pour retrouver leur madeleine de Proust. Et pour que vous mesuriez le fol engouement que suscite cet endroit, il y a toute une rubrique sur le web site afin d’avertir les clients : attendez-vous à 1 à 4h de queue mais bien sûr on ne peut pas vous dire à l’avance combien de temps durera l’attente, vous aurez le droit à maximum 4 item par personne, etc.

C’est tous les jours plus de 500kg de pate à cookie qui sont écoulés… et ils sont sold out chaque jour avant la fermeture de la boutique… Mais non mais non, on ne marche pas du tout sur la tête ici !

See you next week

Pour encore plus d’inspiration food en provenance de New-York, retrouvez ici le raindrop cake, le gateau ovni made in USA.