Lifestyle

From Paris to NYC #8 : French Halloween in New York

 From Paris to NYC #8 : French Halloween in New York

Se ballader à Manhattan la dernière quinzaine d’octobre peut réserver quelques surprises. Les townhouses sont couvertes de toiles d’araignée. Les doormen des buildings accomplissent leurs tâches déguisés en vampire. Des citrouilles apparaissent le long des trottoirs. Et le dernier weekend, c’est l’apogée: des hordes d’enfants déguisés et “sugar high” arpentent frénétiquement les rues pour grossir leur cagnotte de bonbons, certaines rues sont fermées, l’église en bas de chez moi est même reconvertie en maison hantée. Halloween à Manhattan, c’est vraiment un big deal!

 Halloween à Manhattan, c’est vraiment un big deal!

Je ne pense pas que la tradition se soit encore bien exportée en France, mais voilà quelques idées pour œuvrer dans ce sens. Bien sur il y a de la marge avant d’imaginer les enfants taper à la porte du voisin en criant “des bonbons ou des bobos!” – traduction terriblement niaise d’ailleurs du “trick or treat” local. Mais Rome ne s’est pas faite en un jour comme on dit, donc on commence simplement avec le très ludique atelier pumpkin: c’est-à-dire qu’on décore des citrouilles en famille.

D’abord il vous faut des citrouilles. Une par participant. Vous vous doutez bien que je n’ai aucune intention de vous faire sculpter des citrouilles au couteau: ça va en mettre partout, ça pourrit, ça salit, on oublie. Il vous faut des bombes de peinture de la couleur de votre choix et des pochoirs. Pour faire chic, on mise tout sur l’or rose qui se marie très bien avec les couleurs de l’automne et le noir type tableau pour pouvoir écrire a la craie. On ajoute un peu de chrome et des paillettes or et c’est parti. Le résultat est magnifique et super décoratif. Cette année, les plus responsables peindront une des citrouilles en turquoise afin de signaler que votre maison a aussi des “non food treats” pour les enfants allergiques. Vous pouvez aussi opter pour la version “light” en utilisant les petites citrouilles en forme de gourde à la place, qui seront du meilleur effet en centre de table une fois le travail fini.

 Sarah Mark peaufine sa décoration pour Halloween
 Sarah Mark (en famille) peaufine sa décoration pour Halloween

L’atelier pumpkin vous aura occupés la journée, dans la pure tradition d’Halloween, sans compromettre pour autant notre cote chic européen. Mission accomplie. Arrive le soir. Ici TOUT LE MONDE joue le jeu. Et à en juger par le cote “slutty” des costumes, j’ai l’impression que la seule règle à suivre pour se déguiser pour la Fête des Morts, c’est d’essayer de les réveiller: Blanche-Neige coquines, infirmières aguicheuses, policewoman nymphomane, catwoman SM, etc. C’est la tradition. On ne juge pas. En revanche, comme pour le coup des citrouilles, je vous propose une solution tout en finesse: le “Nail Art”. La manucure d’Halloween. Il ne s’agit pas d’une manucure orange et noire basique, mais bien d’un travail d’artiste. Il y a plusieurs endroits ici pour laisser courir son imagination: moi je vais chez Sakura dans l’East Village, Margaret me décore ma french de pattes de léopard parfaitement assorties a mes discrètes oreilles de chat. Vous pouvez aussi prendre rdv chez Paint Box à Nolita, spécialiste de la manucure branchée, qui propose des looks de saison, ou encore chez le très pointu Marie Nails, un salon d’origine japonaise expert en “nail painting” depuis vingt ans. ( A Paris voici mes deux adresses coups de coeur : Nail Club et Souchka).

 Halloween nail art
 Halloween nail art
 Halloween nail art

Enfin pour celles qui sont douées, vous pouvez le faire “in house” bien sûr. Je vous invite à découvrir Madam Glam: une toute jeune marque de vernis lancée il y a deux ans ici à New York qui offre une gamme de produits super “healthy”: “vegan”, c’est-à-dire qui ne contient aucun produit animal, “cruelty-free”, c’est a dire que ça n’est pas testé sur les animaux et “5-free”, c’est-à-dire que, sans rentrer dans les détails chimiques, les produits sont “bons” (attention disclaimer, il ne faut pas les boire, je le précise ! –  après tout peut être qu’à force de me lire, vous vous êtes américanisées au point de le boire et de me trainer en justice). En plus de ça, la marque offre un choix de 500 couleurs, propose des collections tous les mois aux noms sympas, et met meme à dispo un kit avec lampe UV pour les gels, et tout se fait online, on reste green sans sortir de chez soi !

 Halloween nail art
 Halloween nail art
 Halloween nail art vampire

J’espére avoir modestement réussi à vous transmettre un peu de cet esprit d’Halloween, et je vous laisse pour aller “trick-or-treating”!

See you next week !