Lifestyle

Guide de survie pour ne pas s’ennuyer dans le métro

 metro

En attendant le wifi souterrain, et pour survivre au monde dans la métro, quelques idées pour passer le temps, utilement.
Matin, midi ou soir, on y passe au moins trente minutes par jour, et disons-le, ce ne sont pas les plus agréables. Les transports en commun c’est pratique, mais c’est aussi une source d’angoisse pour certains (la foule, la chaleur et les odeurs) et d’ennui en général. Sans wifi ni réseau stable, on peut s’y sentir piégé alors qu’il y a mille choses à faire pour voyager en paix.

 repos

On lit 

Des livres, des magasines, des articles, la lecture est le meilleur moyen de s’évader en dix secondes. Côté livres, on choisit un roman simple (on se garde La critique de la raison pure pour chez soi) comme le dernier best, En attendant Bojangles, ou un « page-turner », justement fait pour capter immédiatement l’attention du lecteur (un bon polar ou Vernon Subutex de Virginie Despentes). Côté mag et journaux, pour voyager léger, il existe des applications (comme Pocket) pour enregistrer les articles trouvés à partir de nos téléphones sur le net et les lire hors connexion. Ou on peut jouer la bonne vieille capture d’écran, tout aussi utile. Pour les plus littéraires enfin, les bibliothèques intégrées sur nos smartphones (ibook sur Apple) permettent d’enregistrer gratuitement de grands textes de la littératures ou les plus beaux poèmes qu’il est toujours bon de garder en mémoire.

On s’instruit 

Pour celles qui préfèrent se cultiver que s’évader, les livres dits pratiques sont parfaits et téléchargeables sur nos téléphones, tablettes ou kindle. Le dernier livre de Michel Cymes, Vivez mieux et plus longtemps, ou l’inattendu Charme discret de l’intestin de Giulia Enders, ont ainsi fait des kilomètres depuis leur parution. Mais on peut aussi choisir un livre de culture G, un essai politique, ou apprendre une langue grâce à la méthode Assimil ou à une édition  bilingue. Si la lecture n’est pas votre truc, on télécharge les podcasts des émissions qu’on aime, ou ceux des éditions matinales de radio pour filer vers l’actu.

On se divertit en musclant son cerveau  

On oublie candycrush, qui distrait, certes, mais abrutit un peu aussi, et on se jette sur les applications et jeux « d’entrainement cérébral ». Pas de quoi prendre peur, il s’agit toujours de jeux mais qui ont l’avantage de muscler notre cerveau et d’améliorer nos capacités intellectuelles. Peak, Luminosity, Fit brains trainer, à vous de choisir ! Sinon, il y a aussi l’option sudoku, solitaire ou mots croisés pour les plus old school.

 Karlie Kloss for Free People January 2012 by Guy Aroch

On écouter de la musique

Le casque vissé sur les oreilles, on se booste ou se calme en écoutant nos morceaux favoris. Et pour ne pas se lasser, on profite de son trajet pour découvrir de nouveaux artistes en téléchargeant les playlists proposées par les applications de streaming musical (Deezer, Apple Music, Spotify et les autres).

On se détend  

Enfin pour les plus stressées, on trouve ce qui nous détend pour lutter contre le stress et oublier la foule. Méditer est l’option la plus évidente et il existe des milliers d’applications pour nous guider ; Mind, Petit BamBou, Maman zen On peut également trouver des exercices de respiration sur internet (comme la respiration par le ventre qui détend en deux minutes) et les appliquer dans les transports. Enfin, pour les plus créatives, dessiner, écrire ou même éditer des photos sur son téléphone permet de laisser libre cours à son imagination et de développer sa créativité.

 metro