Lifestyle

J’ai testé… 4 huiles essentielles à intégrer à ma routine beauté !

 J’ai testé… 4 huiles essentielles à intégrer à ma routine beauté !

À vrai dire, les faits remontent à environ 2 mois. Seule face à mon miroir, je pestais contre la terre entière. « Mes cheveux sont gras ». « J’ai des points noirs ». « Les pointes sèches ». « Et le popotin rempli de cellulite ». Bref, je me sentais nulle, moche et complètement désespérée (oui enfin bon, vous m’avez comprise). Dans ces cas-là, un seul remède : j’appelle ma mère, la seule personne sur terre capable de supporter mes plaintes intempestives (hormis mon mec, mais son degré de tolérance est malheureusement atteint au bout de 30 secondes montre en main).

Après 20 minutes de discussion, ma mère m’avait mis une idée en tête : tester les huiles essentielles. Les mamans ont toujours raison, pas vrai ?

1/ L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé)

 1/ L’huile essentielle de tea tree (arbre à thé)

Les comédons au quotidien, c’est non ! Pour lutter contre ces petits points noirs, la phobie de toutes les filles (moi la première !), j’ai décidé d’agir : deux à trois fois par semaine, avant de me coucher, je dilue 10 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree dans environ 2 cuillères à soupe d’huile végétale de Jojoba. Je frictionne mon visage propre avec ce soin. Pourquoi ce mélange ? Premièrement, l’huile essentielle de Tea Tree regorge de propriétés antiseptiques et antibactériennes. Elle est purifiante et aseptise les peaux à problèmes. Associée à elle, l’huile végétale de Jojoba régule la sécrétion du sébum et aide à désincruster les pores de la peau. Au bout de 2 mois, je peux vous le dire : c’est le combo parfait !

2/ L’huile essentielle de romarin

 2/ L’huile essentielle de romarin

Histoire d’amour, histoire de haine, mes cheveux et moi c’est tout une histoire ! « Je t’aime…Moi non plus », un jour je les adore, le lendemain je les déteste. Quoiqu’il en soit, leurs racines grasses m’exaspèrent encore et toujours. Après avoir vidé des litres et des litres de shampoing sur ma chevelure, j’ai enfin trouvé la solution : l’huile essentielle de romarin ! À chaque shampoing, j’ajoute 20 gouttes d’huile à ma base lavante (le produit Naturia de René Furterer pour celles que ça intéresse). Magique, l’huile de romarin est astringente, purifie le cuir chevelu et élimine l’excès de sébum. Je peux enfin dormir plus longtemps chaque matin et sauter la case shampoing pendant 2-3 jours. Un vrai miracle. Le plus ? Son parfum camphré et frais que j’adore !

3/ L’huile essentielle de cèdre de l’Atlas

 3/ L’huile essentielle de cèdre de l’Atlas

Vous le savez déjà, pour éliminer ma cellulite, je travaille activement avec le Wonder Body Guide. Mais pour augmenter mes chances de vaincre celle qui nous gâche la vie, rien de tel que l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas. Réputée pour ses propriétés anticellulite et « mange-graisse », elle draine et favorise la circulation sanguine. Comment l’utiliser ? Je mélange 4ml d’huile essentielle à environ 60ml (un flacon) d’huile végétale de noisette. J’applique le soin – avant la douche – sur mes zones de cellulite. Je masse en palper-rouler pour bousculer les cellules graisseuses et désengorger les tissus. Et ça marche ! Combinée à mon programme sportif, je dis enfin bye-bye à ma peau d’orange !

4/ L’huile essentielle de Ylang-Ylang

 4/ L’huile essentielle de Ylang-Ylang

Après les racines grasses, faisons place aux pointes sèches… Agressés par le froid, le soleil ou les appareils de coiffage, mes cheveux perdent souvent en élasticité et mes pointes deviennent cassantes et fourchues. Après avoir testé tout le rayon cosmétique de Monoprix, j’ai décidé de prendre les choses en main et de me tourner vers des alternatives plus naturelles. C’est ainsi que j’ai laissé entrer l’huile essentielle Ylang-Ylang dans ma salle de bain. Connue pour apporter de la brillance à la chevelure et revitaliser la fibre capillaire, je mélange deux à trois gouttes d’huile essentielle à 2-3 cuillères à soupe d’huile végétale de coco. Je laisse poser le mélange sur mes longueurs pendant 3h minimum, ou toute la nuit lorsque j’ai le temps. Verdict ? Des pointes nourries, gainées et souples.

À très vite pour de nouvelles aventures !

Aurélia, votre sérial testeuse