Lifestyle

La Vie La Vraie

 La Vie La Vraie

Qu’est ce que tu fais pour le week-end ? C’est fou ce qu’on peut faire de bien, de mal, de sympa, de maladroit, de cool, de contraignant, de distrayant, de rangé, de dérangé dans un si petit week-end !

Finir la semaine, ou plutôt commencer le week-end par le saint graal absolu : un opéra à Bastille. Et pas n’importe lequel, Tosca de Puccini, le chef d’oeuvre du grand maître italien composé en 1900 qui avait valu à la “voix du siècle”, la fameuse Maria Callas d’être nommée “la Tosca du Siècle”. C’est en effet dans ce rôle qui combine prouesse lyrique et intensité dramatique indéniable que la Callas a commencé (en 1942) et terminé (en 1967) sa carrière. A voir absolument (encore des places disponibles sur le site de l’Opéra de Paris).  

Revenir à la réalité le samedi matin et se souvenir que l’on doit aller chez Habitat chercher un nouvel abat-jour puis chez Leroy Merlin acheter des cadres pour des photos. Expérience intéressante de voir que même avant 12H le samedi matin, il se passe beaucoup de choses dans la vraie vie et se dire que finalement c’est pas si mal de ne pas sortir “tous” les vendredis soirs. Rentrer en métro, et se faire bousculer par un groupe de jeunes surpris par la sonnerie et voir son abat-jour se faire littéralement … broyer par les portes du métro. En mode #vdm.

Arriver à la maison, forcément très énervé, et se dire qu’au moins on a pensé aux cadres. Mettre la photo dans le cadre, et oublier que la vitre est très fragile (Leroy Merlin c’est pas du pas cher..) et se rendre compte qu’on a cassé la vitre en appuyant trop fort. Re #vdm. Changer son fusil d’épaule et commencer un rangement de pré-automne : tiens, si j’allais voir ce qu’il se passe du côté de mes pulls. Chercher son “ptit pull bleu marine en cachemire” d’Uniqlo (celui qu’on aime tous) et se rendre compte que les mites l’ont aimé encore un peu plus. Des trous partout. C’en est trop, il est temps d’aller prendre l’air et puis de toute façon il fait pas encore assez frais pour mettre des pulls.

Se promener dans Paris, ne pas trop subir la Techno Parade si ce n’est aux abords des Quais de Seine et se rappeler qu’on a aussi dû être – ou du moins ressembler à ces hordes de jeunots de 15-18 ans qui crient “on est pas fatigué” un samedi 16H30… J’espère bien qu’ils sont pas déjà fatigués ! Aller au Grand Palais voir l’exposition Pop-up organisée par la Galerie Perrottin (qui organise aussi une exposition de l’artiste Murakami au 76 Rue de Turenne 75003 Paris) et découvrir, sous la Grande Nef totalement vide, ce que sera le stand de la Galerie dans exactement un mois, jour d’ouverture de la Fiac (la plus grande Foire d’art Contemporain de Paris et l’une des plus grandes du monde). Continuer la soirée à l’Opéra de Paris, Garnier cette fois-ci pour la 2ème édition du Bal de l’Opéra suite à la soirée de Gala de présentation de la saison de ballet. L’Opéra Garnier : un monument à voir, revoir, visiter, explorer.. Se dire qu’encore une fois Paris est une chance, Paris est une fête.

Dimanche, retour à la vraie vie, again. Ranger, faire des lessives, regarder l’abat-jour tout broyé et la vitre cassée du cadre, et se dire qu’il faudra retourner les changer samedi prochain. Laisser passer la pluie, se promener vers la Place Vendôme et aller voir l’exposition “L’Arche de Noé” par Van Cleef & Arpels, des bijoux clips de haute joaillerie en formes d’animaux, mis en scène par Robert Wilson (le grand metteur en scène américain qui travaille beaucoup à Paris) . Un vrai petit (gros) bijoux. L’exposition termine aujourd’hui, donc pas de rattrapage pour les retardataires.

Finir son week-end par un traditionnel dimanche-ciné : difficile ne pas être tenté par le dernier Xavier Dolan (le génie québécois à l’on doit entre autres Mommy et Laurence Anyways) qui s’appele “Juste la Fin du Monde”. Film controversé, adoré par certains, détesté par d’autres, et qui réunit dans un huis clos très théâtral cinq comédiens de haute volée (Gaspard Ulliel, Léa Seydoux, Marion Cotillard, Vincent Cassel et Nathalie Baye). A voir ! pour s’en faire un avis… Rentrer à la maison, la tête bien remplie et se dire que c’est fou tout ce qu’on peut faire en un week-end !

Et vous, qu’est ce que vous faites de votre week-end ?

Bon lundi

François