Lifestyle

Les Maisons de l’été volume 4 – La Villa Getty (Los Angeles)

 Villa Getty

Reproduction d’une somptueuse villa de l’époque Romaine sur les hauteurs de Los Angeles face au Pacifique, la Villa Getty est un rêve unique au monde, né de la volonté éclairée du magnat du pétrole John Paul Getty d’offrir à sa collection d’antiquités grecques et romaines, l’écrin qu’elles méritaient. Détour.

Sur les hauteurs de Pacific Palisades, un quartier chic de Los Angeles, sur la route vers Malibu se dresse un rêve fou, une sorte d’anomalie architecturale, dans un univers urbain à la fois hyper dense et hyper vert. Cette “folie” c’est la grandiose Villa Getty. Elle doit son nom à son bâtisseur, John Paul Getty, qui transforma l’entreprise pétrolière montée par son père au début du 20ème siècle en une multinationale du pétrole. L’histoire des Getty s’inscrit dans la continuité des pères bâtisseurs de l’âge d’or industriel des Etats-Unis – le fameux “Gilded Age” –  qui à partir des années 1860-1870 construisirent des fortunes immenses en développant des réseaux de chemins de fer et de transport maritime (Vanderbilt) , des compagnies de pétrole (Rockefeller), des compagnies d’acier (Carnegie, Frick)  en inventant les services financiers modernes (JP. Morgan) et en transformant des villes entières (Astor). Tous eurent en commun un amour très prononcé voire démesuré pour l’art classique Européen et tous eurent pour ambition mégalomaniaque d’accumuler et de présenter leurs trésors au plus grand nombre en construisant ou finançant des musées incroyables (la Frick Collection de New York est pour moi le plus important et le plus symbolique en son genre avec les musées Getty de Los Angeles). Quelques décennies plus tard, John Paul Getty n’a fait que perpétuer cet engouement philanthropique. Passionné par l’art antique grec et romain, il a accumulé au cours de sa vie une collection riche de 44000 objets et oeuvres d’art de cette époque.. Pour les présenter au public, il a décidé en 1968 de construire une villa à Los Angeles, parfaite reproduction de la Villa des Papyrus, située à Herculanum (aujourd’hui près de Naples) qui fut détruite en 79 après JC par l’éruption du Vésuve, qui couvrit de cendres toute la ville ainsi que Pompéi un peu plus loin. Ouverte au public en 1974, la Villa Getty fut alors le musée privé le plus richement doté de son temps. Les dimensions de la Villa sont à la hauteur des trésors qu’elle abrite : 23 galeries permettant d’exposer 1200 pièces simultanément et 5 autres galeries pour les expositions temporaires. Après sa mort en 1976, la Fondation Getty en charge de la promotion des collections du magnat décida d’ouvrir un deuxième lieu d’exposition à Los Angeles pour y présenter les collections de tableaux et de mobilier : cela donna naissance au Getty Center qui ouvrit en 1997 et où l’on peut admirer des chefs-d’oeuvre de Rembrandt, Véronèse, Titien, Turner… et des milliers d’autres

A voir, absolument !

Malheureusement, l’été… c’est fini ! Donc la semaine prochaine, reprise des billets d’humeur

A suivre

#ChroniquesdeFrançois