Lifestyle

Au paradis des petites choses

 small things petites choses

On se prend un ptit café ? T’as 5 minutes pour un petit catch-up ? Combien de fois utilise-t-on le mot “petit” tous les jours, sans même s’en rendre compte. Panorama de ce paradis des petites choses qui a envahi notre quotidien.

9H15 :  arrivée au bureau, début des hostilités :  “ça va, t’as le temps pour une p’tit café rapide”? C’est souvent comme ça que commence la journée, autour de la fameuse machine à café. Cela fait d’ailleurs belle lurette qu’elle a troqué son rôle de simple appareil ménager pour celui de salle de réunion, ou pire de salon de psychologie collective. Après le ptit café c’est la déferlante de petitesse en tous genres : “t’as une petite mine, t’as eu une soirée chargée ?” 12H15 : “j’ai une petite faim, on va déjeuner” ? 13H15 : j’ai trop mangé je me ferais bien une petite sieste” 17H : on se fait un petit meeting sur la présentation de demain? 18H00 :  “je me suis fait un petit coup de stress, j’ai cru que j’avais raté les soldes presse chez APC” 18H20 (texto d’un ami) :  “ça te dit un petit verre ce soir ? Ou sinon on se fait un petit dîner rapide demain si tu préfères” ?

Une question s’impose donc à nous tous : Pourquoi ? Pourquoi envisager la vie par le petit bout de la lorgnette alors qu’il serait si simple de la vivre en version grand angle ?  Je me demande d’ailleurs bien comment ce “petit” mot a réussi à s’immiscer un peu partout.

C’est peut-être la crise, qui nous a fait perdre toute folie des grandeurs !

Moi j’ai envie de boire des grands cafés, de faire des grosses siestes après des très longs déjeuners, de siroter plein de verres après des copieux diners et d’avoir en prime une bonne mine. Alors si pour ça il faut faire des longs meetings et des gros coups de stress…. Fair enough !

Oui, tous ensemble, quittons ce paradis des petites choses.

#ChroniquedeFrançois