Lifestyle

Point C – Les expos du mois d’octobre à Paris

La Nuit Blanche a ouvert le bal, mais les festivités culturelles continuent en octobre. Et on ne sait plus où donner de la tête. Entre la FIAC, les expos dédiées aux grands hommes de notre siècle et les panoramas artistiques de pays lointains, c’est le mois pour courir les musées parisiens.

La FIAC ( du 20 au 23 octobre 2016) On ne la présente plus, la Foire Internationale d’Art Contemporain fait vibrer la planète entière depuis 1974 en exposant les plus grands artistes contemporains sous la nef du Grand Palais. 3000 artistes, 187 exposants, elle réunit depuis 42 ans les plus grands galeristes et collectionneurs ainsi que les spécialistes et amateurs d’art du monde entier. Pour cette 43ème édition, elle s’étend jusqu’au Petit Palais qui présentera pour la première fois des œuvres sculpturales et des installations, et investira de nouveau le Jardin des Tuileries, le Musée national Eugène-Delacroix et la Place Vendôme.

Sur la place des grands hommes 

Coluche à l’Hôtel de Ville. 

30 ans après sa mort, l’Hôtel de Ville rend hommage à Coluche à travers une grande exposition gratuite. Objets personnels, photos, vidéos, témoignages, on fait le tour des salles pour revenir sur sa carrière, des planches au pupitre politique en passant par les Restos du Cœur, et se souvenir d’un de nos grands héros contemporains.

Du 6 octobre 2016 au 7 janvier 2017.

MMM, l’expo de Matthieu Chedid et Martin Parr à la Cité de la Musique Quand un grand musicien à l’univers déliro-poétique rencontre un photographe traquant le bling bling et le cheap, rien de mauvais ne peut en ressortir. Pour illustrer les clichés inimitables du grand Martin Parr, le compositeur Matthieu Chedid a créé 9 pistes sonores accompagnées de jeux de lumières et de vidéos. Entrez dans la danse !

Du 4 octobre 2016 au 29 janvier 2017.

 MMM, l'expo de Matthieu Chedid et Martin Parr à la Cité de la Musique

Picasso-Giacometti, au musée Picasso. 

Entre les silhouettes longilignes de l’un et les portraits cubistes de l’autre le rapport n’est pas évident. Et pourtant, une fois énoncé, il est clair. Pour la première fois, une exposition réunit les deux grands maitres que sont Pablo Picasso et Alberto Giacometti pour montrer les liens qui les unissaient, aussi bien amicaux que formels, et révéler le dialogue qu’ils ont entretenu en dépit de leurs vingt années de différence d’âge. Un moment unique.

Du 4 octobre 2016 au 5 février 2017

 Picasso Giacometti expo

Cattelan without Cattelan. On le croyait retiré depuis qu’il nous avait fait ses adieux à l’occasion de l’exposition  All au Guggenheim en 2011, mais le voilà revenu. L’immense artiste contemporain aux sculptures dérangeantes et toujours provocatrices s’exposera ce mois-ci à la Monnaie de Paris pour nous livrer un autoportrait bien particulier et au titre révélateur : Cattelan without Cattelan. 

Du 22 octobre 2016 au 8 janvier 2017

 Not afraid of Love, Cattelan

Bernard Buffet au musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Le musée d’Art Moderne de la Ville de Paris offre à Bernard Buffet sa première grande rétrospective. Aux côtés de ses nombreux autoportraits et natures mortes, l’exposition retrace le parcours d’un des artistes les plus décriés de son temps, aussi précoce (il est reçu à 16 ans aux Beaux Arts et présente déjà deux exposition par an à 19 ans) que talentueux. Du 14 octobre 2016 au 28 février 2017.

 Buffet

Jean Nouvel, mes meubles d’architecte, au musée des Arts décoratifs

Architecture et design vont de paire, et Jean Nouvel le prouve dans l’exposition qui lui est consacrée, Jean Nouvel, mes meubles d’architecte, au musée des Arts décoratifs. On y va pour admirer ses œuvres à taille humaine.

Du 27 octobre 2016 au 12 février 2017.

Ludwig van – le mythe Beethoven à la Philharmonie de Paris

« Des princes, il y en a et il y en aura encore des milliers. Il n’y a qu’un Beethoven » avait répondu l’intéressé à un prince qu’il souhaitait remettre à sa place. La Philharmonie de Paris lui donne tort dans l’exposition Ludwig van – le mythe Beethoven qui présente le compositeur au travers des œuvres des artistes qu’il a inspirés et qui l’ont pris comme sujet de leur art. Stanley Kubrick, Andy Warhol mais aussi Pierre Desproges ou Snoopy, ce sont des centaines de Beethov qu’on découvre pour mieux comprendre le mythe.

Du 14 octobre 2016 au 29 janvier 2017

 Philarmonie de Paris

L’Amérique à l’honneur

Mexique. Renaissances (1900-1949), aux Galeries nationales du Grand Palais.

Dans une exposition exceptionnelle mêlant tous les arts (peinture, sculpture, architecture, musique..), le Grand Palais met le Mexique à l’honneur en exposant ses plus grands artistes. Vaste panorama de la modernité mexicaine des prémices de la Révolution aux années 1960, plus grande exposition organisée depuis 1953 et pour laquelle le Grand Palais s’est associé avec les plus grands organismes culturels mexicains, on y fonce pour plonger dans le bain créatif de cet incroyable pays.

Du 5 octobre 2016 au 23 janvier 2017

 Grand Palais

La peinture américaine des années 1930, au musée de l’Orangerie

La période choisie, les années 30, n’est pas anodine pour présenter la création picturale américaine. Krach boursier, entre-deux guerres, chômage, les années 30 sont aussi l’époque à laquelle une véritable scène artistique moderne s’est affirmée aux Etats-Unis. A travers une cinquantaine de toiles prestigieuses allant de l’abstraction au réalisme « social » en passant par le régionalisme et signées Marsden Hartley, Georgia O’Keeffe, ou encore  Edward Hopper, le musée de l’Orangerie dresse le portrait bigarré de cette période aussi troublée que riche.

Du 12 octobre 2016 au 30 janvier 2017.