Lifestyle

Le pouvoir de la pensée positive

 Positive vibes

Penser pour trouver la paix et le bonheur, le peace and love qui sommeille en vous !

Courant de pensée de plus en plus tendance, la pensée positive pourrait bien devenir notre nouvelle philosophie de vie. Décryptage de ce nouvel art de vivre.

La pensée positive, entre théorie et réalité /

Adulée par les uns et décriée par les autres, cette croyance repose sur un principe simple : chasser toute pensée négative de son esprit pour permettre aux pensées et aux énergies positives d’affluer. En résumé, on cherche à forcer le destin et à ne déclencher que des événements positifs… sur le papier ça fait rêver, non ?

En réalité, ce concept n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, ce qui explique en partie le scepticisme de certains. Entre difficulté à faire le vide et à se recentrer et réelle efficacité, il n’est pas toujours simple de se lancer et de profiter de ses bienfaits.

Exit le stress, désormais je suis peace /

Avec le rythme intensif des journées de boulot et l’ambiance anxiogène de la société, tout est bon à prendre pour relâcher un peu la pression et retrouver le sourire. Consciemment ou inconsciemment, nous cherchons tous à aller bien. Alors pourquoi ne pas nous en donner les moyens ?

C’est le crédo de cette manière de penser. Entre méthode Coué et autosuggestion, on s’initie au peace power en adoptant des codes simples comme l’humour, le sourire, le rire et l’optimisme.

Commencer petit et simple /

Pour que les résultats se fassent sentir rapidement et pour ne pas se décourager, mieux vaut commencer avec des exercices simples et faciles à mettre en place. On commence par se fixer des objectifs atteignables afin de renforcer son optimisme, et seulement dans un second temps, on se lance dans un travail sur  l’estime de soi.

Pour débuter, on prend donc un peu de temps chaque jour pour repenserà tous les petits plaisirs simples de la journée : sortir avec ses amis, découvrir un nouveau spectacle, dévorer un bouquin, partir en vacances etc… et pour être certain de s’y tenir, on choisit un carnet et on se force à en faire la liste tous les soirs. C’est la première étape pour faire entrer un peu d’optimisme dans sa vie.

De l’optimisme comme drogue dure, et si nous aussi on devenait des adeptes de la pensée positive et du « je vais bien, tout va bien » !

Voici après lecture, la sélection de la rédac’ /