Lifestyle

Les RDV d’Alix # – Les soldes

 Les RDV d'Alix #5 - Les soldes

A partir du mois de juin, il se passe plein de trucs pas super cool. Le port du maillot de bain qui approche à grands pas, accompagné de publicités pour les produits anti-cellulites et autres gélules détoxifiantes. Les gens commencent à être en vacances et envahissent nos feed instagram de photographies de cocktails et de doigts de pieds en éventail, qui personnellement me donnent envie de pleurer. C’est aussi le moment où tout le monde se met au sport. Sauf moi. Et c’est un sujet de discussion un peu pénible que je cherche à éviter. Mais bon, à cette période, il y a aussi du bon. Du très, très bon. C’est les soldes. Les soldes, pour moi, c’est mieux que Noël. Plus excitant que mon anniversaire. Plus satisfaisant qu’un cheat meal dont on a rêvé toute la semaine. C’est encore mieux que quand ta meilleure amie t’annonce que le mec sur qui tu as des vues depuis plusieurs mois est enfin célibataire. Enfin non, là, peut-être pas. Je mettrais les deux sur un pied d’égalité.

En tout cas, c’est à peu près le seul truc pour lequel j’arrive à mettre de l’argent de côté et à être organisée. Je m’y prends six mois à l’avance – depuis la fin des soldes de janvier pour être exacte. Je me fais des listes, des tableaux, des enquêtes comparatives, je réfléchis à un plan d’attaque… Bref, je le fais mieux que mon propre job. Enfin, quand j’en avais un (clique ici si jamais tu as manqué le début de mes aventures).

Et là, aujourd’hui, je suis heureuse. C’est mon premier jour de shopping depuis… La semaine dernière. Ce n’est pas de ma faute, les magasins font des pré-soldes donc forcément, pour les personnes sensibles comme moi, toute résistance est vaine. Mais là, c’est mon premier jour de soldes officielles, alors ce n’est pas pareil. En rejoignant mon amie Joanna, je suis toute excitée. J’ai fait exprès de mettre des baskets pour avoir une liberté de mouvement, et surtout pour pouvoir courir, parce que bon, quand on repère quelque chose, on n’est malheureusement jamais à l’abri que quelqu’un le récupère avant qu’on ait eu le temps de traverser le magasin pour s’en approcher. J’ai fait l’impasse sur mes chaussettes en résille, parce qu’à chaque fois que j’en porte j’ai les doigts de pieds qui passent entre les mailles, ce qui est vraiment très inconfortable.

Joanna est déjà là. Elle porte aussi ses baskets.

– «T’es presque en retard ! On fait comme d’habitude ? Si je vois des trucs qui sont ton style et à ta taille je prends, et vice versa ? On fait les échanges en cabines !

-Parfait ! »

On entre dans la première boutique. J’ai le cœur qui bat. C’est encore moins bien rangé que ma chambre, du coup je me sens un peu chez moi. Je repère assez vite les portants contenant des formes et des couleurs susceptibles de m’intéresser. J’évite soigneusement le coin « Nouvelle collection » qui me fait de l’œil. Non, je ne craquerai pas.

Au bout de 20 bonnes minutes de recherches minutieuses, je rejoins Joanna devant les cabines. Je repère dans son tas de vêtements une pièce que j’ai aussi sélectionnée.

-« Dis-donc, tu me connais bien ! J’ai pris exactement la même robe pour moi ! ». Son visage se décompose.

-« Euh… Bah en fait non, c’est pas pour toi, c’est pour moi. Ca fait un moment que je l’ai repérée sur Instagram et je pense que c’est mieux adapté à ma morphologie qu’à la tienne. T’as les épaules carrées donc les volants qui donnent du volume en haut, je pense que ça ne te vas pas ! Et puis le vert, c’est pas vraiment ta couleur.»

J’hallucine.

-« T’es sérieuse ? Elles sont très bien mes épaules ! Je vais l’essayer, tu vas voir ».

Une fois dans la cabine, je me dépêche d’enfiler la robe. Bon, c’est vrai que les volants, c’est pas extrêmement flatteur. Mais c’est LA tendance de l’été. Et puis c’est pas choquant non plus. La forme me va plutôt bien je trouve. Enfin, de toute façon, que les choses soient claires, c’est hors de question que je n’achète pas cette robe. Je sors de la cabine et me retrouve face à Joanna. Elle ressemble à une énorme glace à la pistache.

-«Franchement, j’adore. Alors je suis surprise parce que je trouve qu’elle ne te va pas si mal. Mais tu peux pas nier qu’elle me va mieux…

-Bah je suis pas trop d’accord je trouve que ça te grossit…

-Tu rigoles ? Franchement je trouve ça canon.

-Moi aussi, et je vais l’acheter.

-Non par contre meuf, on est d’accord que vu qu’on part en vacances ensemble, on ne peut pas acheter la même robe…

-Oui, on est d’accord. C’est pour ça que tu vas la reposer. Tu me dois bien ça. Je te rappelle que tu as bousillé mes escarpins, tu me dois bien ça.

-Et toi, la dernière fois, quand tu as organisé un diner avec les mecs et que tu m’as pas invitée !

– Bah c’était parce qu’il y avait ton ex, je ne voulais pas d’histoires …

– Ouais, bah t’aurais quand même pu me le dire !

– Et toi, la dernière fois, quand tu m’as laissé toute seule devant la boite parce que le videur voulait pas nous laisser tous rentrer… Tu m’avais dit plein de fois que si ce genre de situations se présentaient, tu me laisserais jamais toute seule. Et bah tu l’as fait. On en a déjà parlé plein de fois mais sache que je t’ai toujours pas complètement pardonnée…

– Bon, si tu veux qu’on établisse une liste de tout ce qu’on a fait subir à l’autre, je pense qu’après on ne se parlera plus jamais. Tu la veux à quel point cette robe ?

– Et toi ?»

Je ne baisserai pas les bras. Son regard est brûlant de haine. J’ai l’impression que ce petit incident va nous couter bien plus cher que le prix de la robe…

A ce moment précis, un rideau s’ouvre et une femme absolument sublime sort de la cabine. Ses cheveux semblent flotter dans l’air. Elle est bronzée, fine, musclée. Mon regard descend de son visage de poupée jusqu’à ses pieds aux petits orteils, tout bien alignés et vernis. Elle porte la robe. On dirait qu’elle est née dedans.

Joana et moi nous regardons et esquissons un sourire. On quitte le magasin les mains vides, pour aller manger un burger sans gluten en planifiant nos vacances.

 Les RDV d'Alix #5 - Les soldes

Et sinon, pour retrouver toutes nos sélections et nos conseils pour les soldes, c’est par ici !