Lifestyle

Really ? La folie Brangelina

 Really ? La folie Brangelina

La rupture de la décence

Mardi dernier, le monde apprenait, choqué, qu’Angelina Jolie quittait Brad Pitt, demandait le divorce et rompait ainsi 10 ans d’une union qui avait déjà fait couler beaucoup d’encre. Impossible d’avoir loupé l’information, tout le monde en parlait et chacun y allait de son commentaire. Rapidement, deux camps se sont formés ; d’un côté les romantiques, effondrés de voir ainsi chuter le couple royal et leurs 6 enfants. De l’autre, les vengés et cyniques acclamant la victoire de Jen (quittée dix ans plus tôt). Jusque là tout va bien, on a tous l’habitude (étrange) de commenter la vie des people et de se sentir parfois plus concernés et proches d’eux que de nos propres amis.

Mais les choses ont pris une telle ampleur qu’il y a de quoi s’interroger. D’une part, tout le monde a réagi, jusqu’au Dalaï-Lama en personne qui, invité sur l’émission « Good Morning Britain », s’est dit attristé et inquiet pour leurs enfants. On rappellera que Tenzin Gyatso (de son nom) est l’un des leaders de la planète et un homme réputé pour sa sagesse… D’autre part, une semaine après, l’information continue de faire l’actu. C’est vrai qu’il ne se passe vraiment rien d’autre dans le monde.

Un peu comme la candidature de Trump à la présidentielle américaine qui, au départ a pu amuser, et aujourd’hui fait clairement moins rire, les réactions démesurées à l’annonce de ce qui reste, somme toute, un divorce (de plus) commencent à  inquiéter. On se demande ce que ce couple pouvait bien représenter pour que la planète entière se sente le devoir de réagir à leur rupture. Mais surtout, les commentaires n’ont rien de toujours bienveillants et d’autres personnes se sont faites prendre dans la tornade des haters. Ainsi de Marion Cotillard qui, enceinte de son deuxième enfant, s’est vue accusée d’avoir provoqué leur séparation et a été obligée de publier un démenti sur son compte Instagram pour faire taire les rumeurs. Plus grave encore, quand on apprend qu’Angelina Jolie quitte son mari du fait du comportement agressif qu’il aurait pu avoir envers leurs enfants, les médias et les commentateurs ne s’arrêtent pas pour autant de renchérir et continuent leur folle escalade du Mont de l’Indécence. Or, c’est oublier que l’événement n’a rien d’heureux et que des enfants se retrouvent au milieu de ce qui ressemble, sans la grâce de Picasso, à un Guernica médiatique.

On a tous un ami cynique, piquant, et particulièrement drôle qui, donnant son avis sur tout, amuse la galerie. Et on l’a tous vu un jour déraper, en faire trop, sombrer dans la stupidité. Ainsi semble se vautrer le monde. Si on peut rétorquer aux personnalités publiques que leurs vies, de leur propre fait, sont exposées, on ne peut pas en déduire qu’elles nous appartiendraient. Et peut-être faut-il rappeler à certains que ce mauvais feuilleton hollywoodien n’est hélas pas un film mais s’avère être la vie de personnes bien réelles. A qui l’on ne peut souhaiter que la paix.

 Mr and Miss Smith