Lifestyle

Really ? Les stories instagram

 Kim Kardashian

Les stories instagram, ou le Snapchat 2.0 peut-il marcher en France ? 

L’une des principales différences entre la France et les Etats-Unis tient dans la façon dont, d’un côté et de l’autre de l’Atlantique, on s’autorise le selfie. Si en France se prendre en photo à bout de bras et poster des clichés de soi seul reste assez honteux, aux Etats-Unis c’est un art dans lequel certaines stars sont passées maitres. Aussi, quand côté US la folie Snapchat embrasait le pays, en France, rares étaient ceux qui savaient ce que voulait nous dire ce petit fantôme sur fond jaune. A la différence d’Instagram où chacun est invité à poster des photos étudiées qui resteront dans notre porte-folio ad vitam eternam, Snapchat proposait de documenter et partager sa vie en postant des photos et vidéos (stories) éphémères, destinées à ne rester en ligne que 24 heures. Mais patatra, il y a quelques semaines, Instagram a grossièrement copié Snapchat en ajoutant une nouvelle fonctionnalité ; les stories. Ou la possibilité de partager ses moindres faits et gestes, sans la pression de devoir les assumer ensuite.

Et bizarrement, les Français s’y sont mis. Point de selfies là non plus, mais le réseau se rempli progressivement des micro-histoires de chacun ; du petit déjeuner matinal à la traditionnelle marche dans la rue (aka, mes chaussures, le béton et moi) en passant par la photo du jardin devant lequel on passe ou le récapitulatif de ses derniers achats. La pudeur française reste de mise puisqu’on trouve plus de photos que de vidéos, et surtout des clichés d’extérieur que de soi, mais quand même, au pays de la baguette le selfie stick pourrait peut-être réussir par trouver sa place.

Alors certes, les stories plaident pour l’authenticité et la spontanéité en ne permettant pas aux utilisateurs de retoucher leurs photos et vidéos. Mais inviter les gens à partager absolument tous leurs moments (sans que ceux-ci aient un quelconque intérêt) c’est une fois encore nous rendre accro à notre téléphone et nous donner la mauvaise habitude de vivre notre vie à travers l’écran de notre smartphone.  Et dans un pays ou boire un café et déguster un croissant à la terrasse d’un café au petit matin, ou déboucher une bonne bouteille de vin avec ses amis est un art, on ne peut qu’espérer que ces moments resteront dans nos mémoires plus que sur nos téléphones.