Lifestyle

Vanity Case

 Vanity Case

Scène d’aéroport. Fin juillet, malgré les grèves qui s’annoncent, les aéroports sont pleins de vacanciers en goguette prêts à en découdre avec 6 mois de dur labeur sous un ciel plombant (sans parler de l’atmosphère ambiante). Et puis il y a nous, 8 trentenaires en partance pour le soleil italien. A l’arrivée, dans la queue du checking, un détail de taille m’interpelle autant qu’il m’inquiète. Un détail qui concerne les 5 jeunes filles du groupe : “pourquoi, oui pourquoi, vos valises font-elles toutes la taille d’un corbillard ?” La consigne était : en vacances j’oublie tout sauf le préservatif, enfin la crème solaire. Bref. Pourquoi ces gros objets de plastique dur, alors qu’un simple sac souple rempli de 2 ou 3 t-shirts auraient fait l’affaire ? Les raisons sont légions : les produits d’entretien (corps, visage – pas pour le ménage bien sûr) “tu bronzes sans crème toi, mais nous on fait attention”. La crème donc. Ok, la crème pour sentir bon, la crème pour avoir un bronzage progressif, la crème pour nourrir la peau après le soleil (à ce petit jeu là , autant ne pas s’y mettre au soleil). Les robes? Mais quoi les robes ? On part à la plage! Oui mais “tu comprends si on sort on a besoin de se sentir belles” mais les filles “VOUS ETES BELLES”. Bon ok les robes. Mais pourquoi… 8 robes ! On ne part que 15 jours, et on ne va pas sortir tous les soirs “mais c’est pour vous plaire à vous”. Le mal est fait. Ok les robes. Ok 8 robes. Les chaussures à talons? Really ? Ah oui bien sûr je suis bête. Pour aller avec les 8 robes, il faut bien 4 paires de chaussures à talons. Je continue mon enquête. Les bijoux ? Non mais sérieusement, vous emmenez des bijoux dans une maison de vacances à la plage. Erreur de débutant que je suis : qui dit robe dit talons, qui dit talons dit bijoux. Quadrature du cercle, le tour est joué ! J’oublie évidemment le fond de sauce, t-shirts, shorts, boum boum shorts, en tout genre qui tapisssent le fond de la valise autant qu’ils rembourrent les recoins. Les maillots de bains : 7. J’ai peine à en rassembler plus de 2 chaque été. Elles en ont 7 chacuns en moyenne. Des 2 pièces, des 1-pièce, des colorés, des bariolés, des sobres, des chics. Les maillots j’accepte. Ça me parait jouer le jeu. Et pourtant. Pourtant impossible de ne pas me dire que dans le fond tout ça est bien inutile. Pas superflux. Juste un peu relou en fait. Pour la simple et bonne raison qu’à la fin des vacances, elles n’auront pas mis les 3/4 de leur attirail et que pendant ce temps, qui devra porter les valises….. Je ne vous pas fais pas un dessin !

Il y a, le ciel, le soleil, et la mer.

Vive les vacances, vive l’insouciance.

A suivre

#ChroniquesdeFrançois