Mode

10 Minutes avec…. Mathilde Favier (DIOR)

 Mathilde Favier

Elle a connu les années folles de la mode,  quand la création primait sur tout, quand l’insouciance régnait en dame maîtresse, quand tout était possible «c’était très amusant, indescriptible, un vrai eldorado ». Il faut dire qu’avec un oncle comme Gilles Dufour (ancien directeur du studio Chanel pendant 15 ans, et désigner, ndlr) et une grande sœur comme Victoire de Castellane (créatrice des lignes de Dior Joaillerie), Mathilde a vite baigné dans cet environnement fashion. Mais avant la mode, et avant de devenir l’un des PR (public relation, prononcer “pi – are”) les plus en vues, elle a commencé dans la presse magazine féminine, chez Glamour d’abord, et comme rédac chef mode du magazine Femina. Puis l’amour et la vie, lui mettent un mari sur son passage, 2 enfants, et la font quitter Paris pour New-York.

 Mathilde Favier

 Impossible pourtant de ne pas se remettre en selle. Et c’est alors que commence son aventure avec la mode. Elle rejoint la maison Prada, en tant que directrice de la communication pour la France.. Elle est séduite par cette mode intelligente, jamais démodée.  Elle y  passe 11 « très belles années».  Arrive enfin la maison DIOR. Alors que John Galliano y officie encore comme super créateur, pour quelques mois seulement, elle devient Directrice Relations Publiques en charge du pôle célébrités worldwide. Autrement dit, la super PR des VIP (stars de cinéma, égéries….associés à la maison DIOR). C’était un moment très excitant, la fin de John Galliano et l’arrivée de Raf Simons. De son métier, elle dit naturellement qu’elle avait ça en elle, cette capacité subtile à créer du lien avec des personnalités, tout en restant à sa place. J’ai l’intime conviction que, personne ne devient qui elle est devenue sans l’avoir été, un peu déjà,  depuis toujours… 

 

 Mathilde Favier

Alors Mathilde, qu’est ce que tu nous racontes ?

Ton style en 3 mots ?  Je me sens comme une parisienne de Kiraz (dessinateur né au Caire et installé en France et créateur de la série “Les Parisiennes”). Mes 3 mots : détente, légéreté, séduction.

Tes sources d’inspiration en ce moment ? : l’Amour et les Hommes…

La tendance que tu aurais aimé lancer ? : j’aurais adoré créer le mot “Style”. Sinon, côté mode, j’aurais aimé lancer une mode très clean, assez minimale, mais avec beaucoup d’allure à la fois… Un peu comme ce que fait Phoebe Philo chez Celine.

La tendance que tu aurais aimé empêcher ? : j’ai un vrai soucis avec l’usage abusif du mot “rock”. J’ai adoré le rock comme musique comme époque, mais cet usage un peu partout “c’est très rock” ne me plait pas du tout.

Ton objet fétiche ? Sans hésitation,  mes chaussures. Je dois en avoir 500 paires…

Ton créateur de mode préféré ? : Azzedine Alaïa, parce que je l’admire, parce que c’est mon ami, qu’il m’a vu naître. J’ai beaucoup de respect pour Raf Simons, pour Phoebe Philo. Et bien sûr pour mon oncle Gilles Dufour, qui a un talent incroyable. Et enfin, pour Vanessa Seward, qui fait une mode que j’aime beaucoup.

Ton adresse mode préférée ? Mes adresses préférées, pas que mode :

  • Vanessa Seward 
  • Liwan, rue Saint Sulpice, un spot shopping génial 
  • Charvet 
  • Diptyque 
  • Galignani
  • APC, 
  • Dior bien sûr 
  • Au Bain Marie

Ton havre de paix ? le Pelicano (hôtel à Porto Ercole, Italie) et chez moi

Ton truc en plus ? A vous de me le dire…

En enfin, ton conseil pour la suite ? Prenez la vie comme elle vient !

Merci Mathilde 

 Mathilde Favier