Mode

A cup of style

 Cup of style : les icônes mode britanniquesCup of style : les icônes mode britanniques

Alors que le coup d’envoi de la fashion week de Londres a été donné samedi dernier, ses ambassadrices se pressent déjà aux premiers rangs pour incarner la mode british. Alexa Chung, Kate Moss, Rosie Huntington-Whiteley… les icônes anglaises n’ont rien à envier à leurs homologues françaises ou américaines et nous montrent que le style UK ne se résume pas aux Docs Martens et aux jupes trop courtes. 

Qui sont-elles ? /

A force de ne parler que la Parisienne, on en oublierait presque qu’elle n’est pas seule sur terre et qu’en matière de style, les Anglaises aussi en imposent. Preuve en est, son icône, Jane Birkin, est née dans le fog londonien et non sur les pavés de Paris.  Certes, on n’emploiera moins facilement le singulier pour parler de L’Anglaise ou de La Londonienne et on aura plus de mal à identifier l’uniforme de la British Girl. Cara Delevigne, Sienna Miller, Carey Muligan, Suki Waterhouse, Agyness Deyn, Victoria Beckham, Lily Donaldson, Kate Bosworth, Keira Knightley, Kate Middleton, Lady Diana, Twiggy Charlotte Rampling, Vivien Leigh, Audrey Hepburn ; elles incarnent toutes, à leur manière, le british style, savant mélange de classicisme royal et d’excentricité rock dont le premier principe est le suivant : soi toi-même.

Qu’est-ce qui fait leur différence ? /

Loin de toutes se ressembler, les icônes anglaises ont en commun leur originalité. C’est moins une pièce phare ou un genre particulier qui les rapproche que leur souci de se créer leur propre style et leur capacité à tout oser. Là où l’élégance française se pare volontiers de noir et où la marinière fait office de pièce osée, les Anglaises n’hésitent pas à mixer les couleurs, les imprimés et les styles pour chaque jour se réinventer. Du rock bohème de Kate Moss aux tenues royales de Kate Middelton en passant par  les tenues étudiées d’Alexa Chung et l’élégance racée d’Audrey Hepburn, leur différence tient à leur unicité et leur pouvoir de toujours surprendre. Uniques mais multiples, les Anglaises ne se privent de rien et peuvent passer d’un look sage à la Twiggy (petite robe et ballerine à l’appui) les jours d’audience royale à un look rock boueux pour aller danser au Festival de Glastonbury (en short déchiré et bottes de pluie), s’adaptant à chaque situation.

On leur pique quoi ? /

Leur audace. Plutôt que de se cantonner à un uniforme décliné à quelques variantes près, les Anglaises nous apprennent que la mode est d’abord une façon de s’exprimer et d’exprimer toutes les facettes de sa personnalité.  On se lâche donc sur les imprimés, les couleurs, les matières et les motifs sans chercher à ressembler à qui que ce soit d’autre que soi. On leur pique leurs robes courtes aux imprimés multiples ou aux couleurs fortes, les tenues chics mais jamais ennuyeuses des princesses de la royauté (une robe droite ok, mais de couleur), le côté Baby Doll espiègle dont Twiggy, Alexa Chung et  Carey Muligan ont fait leur marque de fabrique (robes à poids ou à rayures et babies aux pieds), le look rock dont Kate Moss est l’égérie et Glastonbury le podium, les tenues ultra structurées de Victoria Beckham et Kate Bosworth, et on viole volontiers la sacrosainte règle française de la sobriété en mixant ses pièces les plus fortes selon ses envies. En un mot, on ne se prive de rien pour suivre au mieux ses envies. A vos penderies !