Mode

Dans les ordres, les uniformes dont on s’inspire pour twister notre look !

 Dans les ordres, les uniformes dont on s’inspire pour twister notre look !

Army girl, cavalière sophistiquée, écolière colorée, zoom sur les uniformes à shopper.

Depuis toujours, les uniformes fascinent et inspirent les plus grands couturiers. On se souvient de la cavalière made in Dior que John Galliano faisait défiler en 2010, des marins sexy de Jean-Paul Gauthier ou des army girls de Olivier Rousteing chez Balmain. Militaire, écolière, cavalière, leurs uniformes convoquent un monde à part et upgradent notre vestiaire en un instant. A condition de seulement s’en inspirer pour twister son style sans la jouer total look ou déguisement.

La cavalière, l’amazone sophistiquée

Racée et distinguée, la cavalière est aussi aristocratique que sophistiquée. Et depuis que Charlotte Casiraghi est son ambassadrice et que Galliano en a fait l’héroïne de son défilé en 2010, on la voit partout et les pièces de son vestiaire deviennent les nôtres. Legging jodhpur, en cuir, en daim, ou à empiècements, veste Prince de Galles, bottes cavalières, polo et chemise à col lavallière, ou comment être chic sans ennuyer. Hermès, Gucci, Ralph Lauren et bien d’autres en ont fait leur icône, et on les suit en enfilant un jodhpur et un gros pull en laine sous une veste à trois boutons, un pantalon de cuir et une chemise à col lavallière qu’on casse avec des talons hauts, ou un slim blanc, un col roulé noir et des bottes cavalières.

 CAVALIERE CHARLOTTE CASIRAGHI

 

Army girl, au garde à vous du style

On ne la présente plus, la army girl aux vestes militaires et autres parures kaki est autant la reine des tranchées que celle des podiums et des rues. Qu’on shoppe sa garde-robe chez Lanvin par Olivier Rousteing ou chez Doursoux, le surplus militaire, on s’en inspire pour adopter son allure de guerrière assurée. On lui pique aussi bien ses treillis vert kaki que ses vestes officiers savamment structurées et toujours stylées, ses gros bombers et ses parkas de soldats pour réchauffer un jean ou un legging en cuir, ou ses imprimés camouflages. Là encore une seule règle ; on ne la joue pas total look peintures de guerre et casque sur la tête, mais on dose en misant sur le haut (veste, chemise ou manteau) qu’on casse avec une chemise blanche ou une veste noire. Ou sur le bas, treillis et gros pull gris, ou bottes militaires et jean. Un style, des millions de possibilités. A vous de voir !

 ARMY GIRL BALMAIN

 

L’écolière, la savante ingénue.

 ECOLIERE FASHION LOOK

Bien avant que la série Gossip Girl n’en fasse une icône de mode en transformant la cour de Constance Billard en podium de mode, l’écolière faisait déjà rêver. Et fantasmer plus d’un. Avec ses jupes plissées, ses carreaux écossais et ses chemises habilement décolletées, elle est aussi innocente que Britney Spears dans son premier clip. Ici plus que jamais, on fait bien attention à ne pas porter toutes les pièces de son vestiaire pour ne pas risquer de sembler déguisée mais on s’en inspire pour lui piquer ses chemises blanches à nœuds haut montés (à porter avec un jean ou un pantalon droit), ses jupes à carreaux (qu’on cassera avec un gros pull et des cuissardes), ses gilets, ses chaussettes montantes (sous une jupe plissée ou une petite robe noire), ou ses blazers d’écoliers. Et on s’inspire des Gossip Girls de l’Upper East-Side New-Yorkais pour faire éclater les couleurs. En revanche, à moins d’assister à un bal costumé ou une soirée halloween, on oublie le serre-tête et le combo chemise-cravate dénouée.