Mode

From Paris to NYC #4 : Pimp my bag !

 Pimp my bag, Sarah Mark

 Il n’y a aucun doute. L’accessoirisation est un art et Manhattan son musée : « signature look », monogramme, etc. L’art de s’approprier son look, et de se sentir unique. Pimp my bag ! : mode d’emploi.

“L’accessoirisation”. Ca fait un moment que ca dure. Au début du siècle dernier, on pouvait choisir la couleur de sa Ford T et c’était déjà une révolution. Et puis C’est allé jusqu’à la fameuse émission de MTV dans les années 2000: “Pimp my ride” avec les peintures flashy, les jantes fantaisistes etc. Moi la première je rêvais de transformer ma petite voiture en une merveille bien à moi qui me ressemblerait. Et c’était déjà pas évident de flirter avec le coté “bling” amusant, sans sombrer dans le version bof du “tuning” à la française. Il n’y a aucun doute. L’accessoirisation est un art et Manhattan son musée : « signature look », monogramme, etc. L’art de s’approprier son look, et de se sentir unique.

Unique justement. C’est le maitre mot. On cherche toutes le petit truc en plus pour se différencier des copines. Sauf qu’a Manhattan point de voiture ! Vive le “yellow cab” qui s’arrête sauvagement à la moindre main levée, les Uber, Via, Lyft, etc. etc. Du coup pour s’exprimer, il faut tout miser sur le premier signe extérieur de style: le sac. Une fois qu’on s’est affranchies du consensuel saint graal qui, il faut bien l’admettre, fait encore et toujours l’unanimité, j’ai nommé le Birkin, on se rend vite compte qu’à chaque quartier son sac: vous comprendrez donc que l’ ”Uptown girl”  aura une préférence pour le Boy alors que la “Downtown girl”, craquera plus volontiers sur le PS1 de la maison new yorkaise Proenza Schouler.

Unique toujours. Les marques ont bien compris que c’était le nerf de la guerre. C’est le défilée de collection capsule, d’exclusivité en tout genre ou de stock archi limité. Et cette saison c’est notre accessoire fétiche, le Sac, qui est à l honneur. Du coup je décrète solennellement l’ère du “Pimp my bag” ouverte !

Mettez-vous en quête de l’accessoire de sac qui vous va! Oui oui des accessoires de sac ou “Charm”. Même si ça ne date pas d’hier, cette saison il est à l’honneur. Facile à mettre, à enlever, remplacer et accumuler. Mon préféré depuis déjà quelques temps: le bug/monster en fourrure de Fendi à collectionner bien sur car à chaque saison Karl Lagerfeld – je sais je vous fais l’affront de vous rappeler que c’est lui qui est derrière l équipe de création Fendi et ce depuis plus de 40 ans – nous ravit de sa collection de petits monstres. Pour les anti fourrures, Sophie Hulme remporte la palme du Charm. Et pour celles qui voudraient consommer uniquement “made in USA”, jetez donc un œil à ceux de la maison Coach en cuir, aux formes diverses et variées, inspirés du football américain par exemple, ou bien chez Edie Parker qui a lancé cette année pour la fête des mères une collection de Charm en bakélite, alors “go for it!”. Mention spéciale pour les plus “nerdy”, il y a un pompon connecté qui en plus de décorer, rechargera votre portable.

Allons plus loin avec l’autre accessoire de sac essentielle: la anse, dont on peut parer nos sacs, comme si l’on y mettait un collier. Là encore et comme souvent, Karl le pionnier est à la manœuvre avec la anse de la maison Fendi. Et comme disait Coco: “prenez mes idées, j’en aurais d’autres”. Ca n’a pas manque, les autres se sont engouffrées dans la brèche : Valentino et Prada notamment. Plus accessibles, Kate Spade, la marque “whimsy” new-yorkaise, avec ses anses à paillettes ainsi que Marc Jacobs et sa anse bannière étoilée ou celle plus sobre en noire et argent (malheureusement vendue qu’à la boutique de Soho pour le moment). Enfin, pour celles qui voudraient opter pour les pierres précieuses négligemment posées sur l épaule, je vous invite à checker celle d’Edie Parker (encore elle), un vrai bijoux de sac. Ah dernière option pour la route, comme ça personne ne pourra dire qu’elle n’a pas trouvé chaussure au pied de son sac, il y a la anse parsemée de strass personnalisable à envie de la marque anglaise Anya Hindmarch. D’ailleurs toujours chez elle, vous pouvez vous contenter de sa collection de sticker en cuir à apposer où vous voulez. Perso, moi je les mets plutôt sur ma housse de téléphone.

 Anya Hindmarch, Personnaliser votre anse
 Anya Hindmarch, Personnaliser votre anse
 Jewel Strap, $150, Edie Parker
 Diamante Shoulder Strap NASTRO IN BURGUNDY £550.00 , Anya Hindmarch
 Leather Sticker, $10.00 , Bootcase

Allez un dernier petit truc avant de se laisser pour de bon. Si vous voulez recycler le foulard de grand-mère, enroulez le autour de votre anse ça donnera à votre sac un petit cote vintage, et si la vieille malle de grand-mère est vide, Hermès a une collection de Twilly spécialement dédiée à vos anses.

 Hermès, Twilly

Voili voilou. Sur ce, bon weekend et see you next week !