Mode

From Paris to NYC #5 : Le pyjama au saut du lit

 From Paris to NYC #5 : Le pyjama au saut du lit, mode d’emploi, Sarah Mark

Il y a exactement un an, toutes les grandes voix de la mode ont commence à chanter à l’unisson « 2016 sera l’année du pyjama ». J’enfonce une porte ouverte, mais il ne s’agit pas ici de recycler le pyjama classique de nuit, mais bien d’un pyjama dédié à la journée. Il faut reconnaitre que le concept était séduisant. Pyjama rime avec tout : le confort de la maison comme le sexy chic de la nuit. Si je ne vous en parle qu’aujourd’hui, c’est parce qu’à New York, la fenêtre de tir pour adopter le look est réduite. Je me voyais mal porter un pyjama en hiver dernier (rappelez-vous qu’ici en hiver on est assez rapidement dans les températures négatives et que si vous voulez descendre dans la rue en pyjama et fourrure, ca peut vite vous attirer des ennuis…). Apres le thermomètre remonte rapidement donc point de pyjama non plus. Arrive alors l’automne… Et là ca m’a frappée de plein fouet !

Le réveil sonne. Il fait encore sombre. En un temps record, il faudra prendre une douche, préparer le petit dej des enfants, les habiller, déposer tout ce petit monde à l’école, et être regardable. Et bien le pyjama est votre meilleur allié pendant cette douloureuse épreuve. En plus d’être confort pour pouvoir gérer la routine frénétique du matin, il vous permet d’emporter le bout de la nuit que vous n’avez pas finie avec vous. Et, à écouter les « you’re so chic » qui fusent lorsque je dépose mes deux asticots a l’école, je pense que le critère Élégance est rempli. A l opposée de l uniforme  housewife du matin – pour le coup vraiment desperate – pas coiffée, en survêt’ degeu et crocs.

Pour épouser le look à la perfection, priorité aux matières riches et soyeuses. Exit le pyjama en coton. Pour celles qui aiment montrer leurs gambettes, Dries Van Noten détourne le look (que vous pouvez shopper en ligne, ICI). On se glisse délicatement dans une petite robe pyjama ultra style, à porter jambe nue s’il vous plait, perchée sur des petites bottines – mais attention rien de moins de 5cm.

Pour celles qui adoptent la version puriste pyjama masculin, mon œil s’est arrêté sur Erdem, Prada et Dolce&Gabbana. Mon préféré reste celui de chez J.Crew en collaboration avec Drake’s. Pour la petite histoire, Drake’s est une marque anglaise spécialisée dans les cravates et foulards depuis quarante ans. L’association fait mouche, le résultat est vraiment « So chic ». J’en profite pour partager avec vous mon coup de cœur pour la marque italienne: FRS, qui dédie toutes ses collections au pyjama. Le nom “For Restless Sleeper” capture tellement bien le concept, et j’adore leur imprimé libellule.

Pour un look moins “stuffy”, on n’hésite pas à dépareiller l’ensemble: on assortit le haut à un jean,  ou –  plus chic encore – à un pantalon en velours. Le bas, lui, sera porté avec notre incontournable T-shirt blanc  et puis rien n’interdit de recycler le haut en guise de veste.

Pour les plus frileuses, on se love dans un manteau pyjama en velours burgundy de chez Dries, type robe de chambre, et on rend ainsi hommage à Hugues Hefner, à qui il faut bien reconnaître un certain talent de visionnaire: “I have about 100 pairs of pajamas. I like to see people dressed comfortably.” Traduction: J’ai environ 100 pyjamas, j’aime voir les gens habillés confortablement. On fait simple. On copie. Et comme lui on va faire la fête en pyjama.

 

See you next week !