Mode

Génération Filles de…

 Kendall Jenner

Alors que s’ouvre la Fashion Week de Paris, petit tour d’horizon de ses enfants “de” qui défilent tous azimuts.

“If you are blonde with an enormous poitrine, you interest me” scandait Elie Semoun dans ses petites annonces. Aujourd’hui ça serait plutôt : si tu es jolie voire carrément belle, que tes parents sont connus, et que ton instagram est bien rempli, viens donc défiler pour moi ! Après la déferlante d’enfants du cinéma, version Depardieu, Marilou Berry, Lou Doillon, Laura Smet et les autres… place à la génération mannequin “enfants de”. Le postulat est tout de même moins simple, car s’il ne suffit que de savoir répéter un texte pour jouer les apprentis comédiens, c’est un peu moins simple de s’inventer star des podiums, sans en avoir …. l’allure. C’était sans compter sur un phénomène de taille chez les people : ils aiment les gens beaux ! Du coup, de génération en génération la race people produit tous les ans des régiments entiers de graines de mannequins. Commençons le tour d’horizon. Les plus connus bien sûr sont les soeurs Jenner, Kendall & Kylie qui à coup de  66M  de followers sur instagram pour la première et de 75M pour la seconde, elles sont les reines toutes catégories. Dignes héritières du système télé réalité version mi poubelle mi bling inventé par leur demi-soeur, leur mère et les autres membres de la famille qui peuvent parfois changer de sexe en cours de route (leur père-mère par exemple), elles sont incontournables. Encore plus stars que ne l’étaient les belles mannequins de la génération 90’s elles,  Kendall est aussi reine du catwalk, chouchoutée par Karl Lagerfeld qui la fait défiler chez Chanel et chez Fendi. Dans la même veine, et issus du même bois, l’on trouve la trilogie Hadid : Gigi, Bella, et le petit frère Anwar, qui cumulent tout de même  31M d’abonnés sur Instagram à eux 3.

Jusqu’ici, je n’ai fait qu’enfoncer des portes déjà bien défoncées… Mais c’est que le phénomène prend des racines bien plus profondes et parfois même réveille des parents people qu’on aurait pu (ou dû) oublier. Par exemple, côté US, saviez -vous (je ne le savais pas) que la fille de Stephen Baldwin, Hailey était une mannequin qui montait en flèche ? Stephen fait partie de cette famille dont tous les membres depuis plusieurs générations ont été de près ou de loin comédiens, sans pour autant que l’on puisse vraiment savoir ce qu’ils ont fait. Plus connus qu’Hailey, les enfants de Will Smith ont déjà atteints le niveau de star mondiales, en devenant respectivement égérie de Chanel pour Willow et de Louis Vuitton pour Jaden. On a même vu Jaden dans la dernière série Netflix “The get down”. Si l’on creuse encore un peu, toujours aux Etats-Unis on pourra tomber sur Caroline Vreeland, la petite-fille de la grande Diana Vreeland celle qui disait à l’envi “The eye has to travel”, rédactrice en chef du Harper’s Bazaar puis du Vogue US pendant des décennies et sommité inégalée du style. Et dans un genre plus confidentiel – certains diraient “pointu”- on a Anna Cleveland, qui défile un peu partout (on la voit très belle aux défilés couture de Elie Saab et de Jean-Paul Gaultier dans le très beau documentaire de Loic Prigent sur la Haute Couture – sur Arte en ce moment), fille d’un mannequin Pat Cleveland, connue dans les années 1970.  Et notre beau pays dans tout ça ? Il n’est pas en reste ! Que nénni. Transition tout trouvée avec la petite Lily-Rose Depp, que je compterai parmi les françaises parce que bon quand même, Vanessa c’est notre star à nous. Elle est déjà à l’âge de 17 ans uniquement, l’égérie du nouveau parfum Chanel N°5.  Mais c’est en cherchant encore plus profond qu’on trouve des perles plus rares et aussi plus amusantes. Par exemple, dans la catégorie française voire franchouillarde, et pourtant très jolie, on trouve Ilona Smet, fille de Estelle Lefébure et David Hallyday (encore une super famille composée d’enfants “de”) qui joue encore dans la cour des petits avec seulement 26K abonnés. Mais ma préférée reste la fille de … Véronika Loubry (quand je vous parlais de “people” qu’on aurait pu ou dû oublier). La belle Thylane Blondeau (prononcer “Thai – Lane”) compte 570K abonnés sur Instagram .. et déjà des belles campagnes derrière elle !

Milano @dolcegabbana tomorrow so happy

Une photo publiée par Thylane Blondeau | TLRB (@thylaneblondeau) le

Alors, vous aussi qu’est ce que vous attendez ?

A suivre

François