Mode

Jeremy Meeks, l’ex détenu le plus sexy devient mannequin star de la Fashion Week

 Jeremy Meeks, l'ex détenu le plus sexy devient mannequin star de la Fashion Week

En 2014, son mug shot diffusé par la police suite à son arrestation affolait la toile. En 2017 Jeremy Meeks est à nouveau shooté…pour des défilés de mode.

Arrêté pour possession d’armes et braquage à main armée en 2014, Jeremy Meeks est condamné à 27 mois de prison. Publié sur le compte facebook du commissariat, son mug shot devient viral et récolte d’innombrables commentaires de groupies et plus de 100 000 likes. Son quart d’heure de gloire est lancé.

Métisse aux yeux lagons, sa gueule d’ange n’était sans rappeler celle de Wentworth Miller dans Prison Break.

Sa peine désormais purgée à fouler les couloirs d’une prison, il fait ses premiers pas sur le catwalk de la Fashion Week de New York, en défilant pour Philipp Plein.

@jmeeksofficial #LetsMakeNYFWgreatAgain – #NeighborHoodKingsNEWYORK

Une publication partagée par Philipp Plein (@philippplein78) le

It was great meeting you and your team @carineroitfeld I so look forward to seeing you soon.

Une publication partagée par JEREMY MEEKS (@jmeeksofficial) le

My Ex Jeremy ????❤️???? @philippplein78 show #nyfw #jeremymeeks #ходячийсекс

Une publication partagée par Elineya (@ellineya) le

The countdown is on #LetsMakeNYFWgreatAgain – @jmeeksofficial #NeighborHoodKingsNEWYORK

Une publication partagée par Philipp Plein (@philippplein78) le

The countdown is on #LetsMakeNYFWgreatAgain – @jmeeksofficial #NeighborHoodKingsNEWYORK

Une publication partagée par Philipp Plein (@philippplein78) le

#LetsMakeNYFWgreatAgain @jmeeksofficial

Une publication partagée par Philipp Plein (@philippplein78) le

Très vite pris en charge par l’agence White Cross Management, son agent Jim Jordan se ménage pour tracer sa carrière qui aurait certainement pu exploser plus tôt. Alors que les sollicitations de shootings affluaient, ses démêlées avec la justice n’étaient pas encore réglées et son passé carcéral le suivait de près. Sur son compte instagram, plusieurs de ses posts étaient légendés du hashtag « #counting down » « #housearrest ». C’est assigné à résidence qu’il attendait de retrouver sa liberté…de la délinquance au mannequinat son destin est fulgurant.

New York fashion week with My best friend and amazing manager !!! @jimjordanphotography @whitecrossmanagement #godisgood

Une publication partagée par JEREMY MEEKS (@jmeeksofficial) le

Count down #housearrest #bayarea

Une publication partagée par JEREMY MEEKS (@jmeeksofficial) le

Proud to be a part of the @muzikconnect family. Thank you for this opportunity @jasonahardi

Une publication partagée par JEREMY MEEKS (@jmeeksofficial) le