Mode

Les espadrilles… c’est le pied !

 Les espadrilles c'est le pied !

Parce que les avoir aux pieds c’est comme porter un peu d’histoire et faire partie d’ un mythe. Pour les nostalgiques, « d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître », les espadrilles en ce temps là…

Picasso, Dali, Kennedy, John Wayne, Bogart,Gaston Lagaffe, Gainsbourg, hommes et femmes ont tous porté des espadrilles, plus qu’une mode, un basique intemporel qui d’années en années se modernisent, se sophistiquent… Alors prêts pour le virage « 2016 » ou puriste jusqu’au bout des doigts de pieds ?

Revenons aux origines de l’espadrille, si vous le voulez bien.

En Catalogne, depuis le Moyen Âge, l’espadrille se porte avec ou sans longs lacets noués autour de la cheville. Il y a différents types suivant la couleur employée et suivant la disposition du tissage, la plus courante étant espardenya.

Dans les Pyrénées-Orientales, où on l’appelle espardenya vigatana, jusqu’au milieu du XXe siècle, elle servait à tous les moments de la vie, aussi bien pour travailler la terre, pour aller danser, pour marcher en montagne que pour jouer au rugby.

C’est vers 1860 que venant d’Espagne l’industrie de la sandale fut introduite à Saint-Laurent-de-Cerdans. L’invention par Joseph Sans d’une spécialité de tresse pour semelles à la main donna à la maison un essor inespéré. Mais très vite les créateurs comme Yves Saint Laurent doivent réinterpréter l’espadrille pour l’inscrire dans la modernité et lui apporter un second souffle.

 Espadrilles Yves Saint Laurent. Crédit : Getty Images

Aujourd’hui, elles sont surtout synonymes de vacances : souples,légères et abordables. Comme un amour de vacances adolescents, elle ne font souvent qu’un été mais c’est pour ça qu’on les aime et que pendant deux mois , on ne les lâche pas ! Le principal reproche fait aux espadrilles, est qu’elles sont assez fragiles et que la semelle de cordes n’est pas exactement idéale pour … l’odeur ! Mais elles restent pour toute la famille, sans conteste les chaussures stars de l’été : classiques, à talons, unies, à pois, en filet, en daim, animales, imprimées ou rayées… Coup de projecteur sur les modèles, les prix… Décryptage du marché de l’espadrille.

 L'espadrille : toutes les marques s'y mettent...
 l'espadrille Tropézienne

Nous avons découvert cette marque MANEBI italienne et leurs modèles nous plaisent beaucoup, le rapport qualité prix est un des plus compétitifs  (40 euros).

Chukkaaaas ???????????? – check what’s new on www.manebi.eu ????⛱????

Une photo publiée par Manebí (@manebi) le

 

Il faut également savoir que la bataille fait rage entre les puristes de l’espadrilles et les modeux : les puristes soutiennent que la seule, l’unique, la vraie espadrille vient de Mauléon, point barre, alors que les modeux acceptent non seulement que cette chaussure soit réalisée autre part mais également qu’elle soit un tant soit peu modifiée, transformée, améliorée.

 Usine de Mauléon, les pionniers de l'espadrille

Installée au Pays Basque dans sa boutique de Saint Jean de Luz depuis 1990, Nicole Paries propose depuis toujours des espadrilles : fruit du savoir-faire traditionnel du sandalier basque, les espadrilles sont cousues à la main à partir de matières premières 100% naturelles, écologiques et biodégradables. Un must.

 Nicole Paries, les espadrilles en corde et cuir, 49 euros

Et pour finir…. les Tom’s Shoes, une des marques « incourtounables » aussi…

 Tom's, les espadrilles à adopter

Non contente de revisiter l’espadrille traditionnelle en la parant de formes et de toiles plus actuelles, la marque offre une paire de chaussures à un enfant d’un pays défavorisé pour toute paire achetée. Preuve, s’il en fallait, que solidarité et mode peuvent faire bon ménage ! Nous y voilà ! Si vous avez tout bien suivi, vous savez que Mauléon est le fief officiel de l’espadrille. Nous ne sommes pas là pour plaisanter.Pour les puristes impossible d’acquérir une paire d’espadrilles si celles-ci ne sont pas issues de cette ville !

Alors cet été nos pieds seront-ils cordés ? Dites nous c’est l’espadrille sera l’indispensable de votre été ?

Voici la sélection de la rédac /