Mode

Top 6 des secrets tendances pour adopter le style « féminin masculin »

Les défilés hommes commencent à Paris, l’occasion pour Vloggist de vous délivrer tous les secrets pour un look féminin à la décontraction masculine que l’on vous enviera. Zoom et shopping des pièces clefs signatures.

Lily Rose Depp : le costard dépoussiéré, frais surtout pas guindé.

Vloggist flaire les tendances et le costard en fait résolument partie. 2017 sera un vestiaire multi-facettes. La ligne directrice : être féminine au masculin, on pioche dans le vestiaire homme pour se vêtir au quotidien…alerte fashion : ça va va faire « mâle » ! Preuve en est le 17 janvier dernier, lors du dîner des Révelations des César 2017, avec Lily Rose Depp en ligne de mire ! Au style affirmé depuis son plus jeune âge, elle a fait sensation en tenue androgyne, sobre et classe signé Chanel ! Un style minimaliste tout en décontraction. Sans être bridée, elle affiche une ligne cintrée et lose à la fois.

Marlene Dietrich : l’art du costard féminisé

Immense star du cinéma et icône glamour, Marlene Dietrich fut l’une des premières à adopter le look masculin-féminin. Et elle le fit à fond. En pantalon et chemise d’homme ou en costard à nœud papillon, elle montra la première que l’art du costard n’est pas seulement masculin. On lui pique son costard d’homme et ses grands manteaux, à porter avec un maquillage parfait et les cheveux lâchés pour ne pas faire taire sa féminité. Voici dans cet article, l’art de porter le blazer.

Lauren Bacall : la femme en complet masculin 

Loin de s’en tenir au costume, Lauren Bacall a emprunté toutes les pièces du vestiaire masculin pour mieux se les approprier. Pantalon droit et noir, chemises amples ou intégralement boutonnées, mais surtout grands manteaux et vestes en tweed et épaulées, on adopte comme elle les vestes XL des hommes (devenues l’un des classiques des collections Isabel Marant), à porter sur un pantalon fluide et une chemise en soie. Ou avec un tailleur de femme, jupe et veste à l’appui, parfaitement coiffée et maquillée. Retrouvez ici l’article concocté par Vloggist pour twister l’uniforme avec style.

Coco Chanel : le vestiaire masculin au féminin 

Impossible de parler du look masculin-féminin sans citer Coco Chanel qui fit notamment entrer le pantalon dans le placard des femmes. « Chanel a libéré la femme, Saint-Laurent lui a donné le pouvoir » disait Pierre Bergé, et il avait raison. Après avoir raccourci la taille des jupes et supprimé la taille, avoir fait de la coupe garçonne le summum du féminin, elle fait rentrer le look androgyne dans le temple de la mode en s’affichant en grand pantalon d’homme et marinière ou en pantalon XXL et simple t-shirt noir. Son secret ? Féminiser ses tenues à grand renfort de colliers de perles et de bijoux par milliers.  On s’en inspire sans plus tarder.

Lauren Hutton : le look boyish décontracté

Si on se souvient moins aujourd’hui de sa carrière de comédienne que de sa beauté insolente, c’est que Lauren Hutton s’est surtout imposée comme une icône mode en jouant à 100% le look masculin-féminin. Mais pas comme n’importe qui. Loin de s’en tenir aux costumes ou au complet masculin, elle s’approprie toutes les pièces des hommes sans ajuster leur taille pour créer le look boyish décontracté. Grandes chemises, pantalons XXL, vestes larges simplement fermées sur un t-shirt blanc, elle a prouvé à la planète entière que la féminité ne dépend pas de ce qu’on porte mais de qu’on est. On s’en inspire pour piquer les vêtements de nos mecs (ou s’habiller chez l’homme) et porter nos chemises, pantalons et manteaux, deux tailles au dessus avec nonchalance et gaieté.

Alexa Chung : l’androgyne sexy 

Alexa Chung a su faire sien le look androgyne et masculin en s’inspirant de ses aînées pour apporter au style boyish une touche de féminité assumée. Aussi à l’aise en costume trois pièces qu’en mini jupe et chemise blanche, elle sait reprendre la silhouette masculine (chemise et pantalon unis) pour les détourner et ne pas se priver de porter robes, jupes et talons. Son truc ? Équilibrer. En jupe ou robe, elle reste à plat et pique aux hommes leurs chaussures (mocassins ou simples boots) ; en costard, elle monte au contraire sur des talons et n’oublie jamais de couvrir ses chemises d’une veste d’homme pour casser un look sexy. Comme elle, on ose le look black and white les soirs de gala et le look androgyne (jean, boots et t-shirt blanc) les jours relax. Et pour vous tailler un style au quotidien prolongez le plaisir de cette pièce avec un article complet : Back to work, l’art du costard.