Mode

White Spirit

Symbole de pureté et de virginité, le blanc est l’apanage des mariées, même des plus dévergondées. Mais si pour certaines passer la mariée au white spirit reste une nécessité, pour d’autres, le vrai chic est au contraire de choisir la robe qui leur ressemblera, white or not. Quelles sont les options pour éviter le « mariage blanc » ?

Le diable se cache dans les détails

Pour les plus sages et les moins affranchies des traditions, on se sert des détails pour casser le total blanc. Les couturiers couvrent d’ailleurs aujourd’hui les robes de mariées de mille ornements, du simple ruban d’or (vu chez Delphine Manivet) au jupon rose (comme chez Laurent Kapelski). Autre option, on mise tout sur les accessoires ; un voile de couleur, un gros ruban de soie bleu nuit pour cintrer sa robe, des broderies colorées, une belle paire d’escarpins rouges, une couronnes de fleurs à déposer sur ses cheveux ou des bijoux éclatants…L’autre option ; on inverse en choisissant une robe de couleur pâle et en jouant le blanc avec les accessoires (voile, chaussures, ceinture…). Attention toutefois à ne pas trop cumuler et risquer de ressembler à un sapin de Noël.

 Robe mariée détails

Color Power 

Pour les moins conventionnelles qui ont dit au revoir au blanc, un océan de possibles s’ouvrent puisqu’on n’est plus obligées de se limiter à shopper parmi les classiques robes virginales. On  peut ainsi s’offrir une robe d’un rouge profond (en s’inspirant de celles de Valentino), d’un bleu sombre, ou parée de fleurs (comme Laetitia Casta, couverte de fleurs par Yves Saint Laurent en 1999). Mauve, rouge, orange ou vert, c’est à vous de voir. On garde toutefois la longueur des robes du soir et les matières nobles propres au mariage (soie, dentelles…).

La mariée était en noir // Black Swan

C’est l’option radicale qui fera hurler les puristes, mais aussi le summum du chic pour certaines : se marier en noir. Récemment, la bloggeuse australienne Sophia Cachia a fait le buzz en publiant des photos d’elle dans sa robe de mariée intégralement noire. Mais grâce à son couturier, Anthony Montesano, on était loin de la petite robe noire classique ; dentelles, perles, corset, tous les codes des robes de mariées étaient là, passés au noir. C’est d’ailleurs une tendance répandue puisque même la grande Vera Wang propose des robes de mariées absolument noires, toujours en jouant sur les codes classiques. Il faut l’assumer certes, mais se la jouer Black Swan le jour de son mariage a de quoi marquer les esprits !

On dit toujours que le jour de son mariage est son jour, raison de plus pour y paraître comme celle qu’on est vraiment, et pas forcément celle que tout le monde attend…

La sélection de la rédaction :