Mode

Zoom sur Le bon jean

 Levi's : buy now, wear it forever !

Qui le porte ? 

Si c’est à Gênes au XVIème siècle que la toile de laine et de lin est inventée, c’est en Amérique, près de deux siècles plus tard qu’un certain Levi Strauss la reprend. Il est en fait des salopettes, des pantalons et surtout invente le denim, bleu, qu’on connaît aujourd’hui. Depuis, le jean a traversé les époques, conquis le cœur des hommes comme des femmes et de toutes les classes sociales, commençant par les ouvriers pour finir par couvrir les fesses des plus grosses fortunes comme celles de Kim Kardashian. Symboles des hippies aussi bien que des parisiennes, des fans de RnB ou des idoles 80’s, tout le monde en a au moins un dans sa garde-robe. Et tout le monde peut le porter.

 Jane Birkin

Quand l’adopter ? 

Idéal pour les journées de relâche et les looks de week-end, le jean est aussi le pantalon cool de soirée et l’uniforme du vendredi dans les bureaux relax. Tout dépend bien entendu de la couleur et du modèle. Pour la journée, hors bureau, on la joue Parisienne à la Jane Birkin, en choisissant un jean clair (de préférence taille haute et vintage, façon 501 de Levis) à porter avec un t-shirt ou une chemise ample. Pour sortir le soir, on peut remettre son 501 mais à condition de l’assortir à des chaussures de caractère, par exemple de fins escarpins féminins, des boots en daim ou des bottes noires à talons hauts, qu’on porte avec une chemise en soie ou un petit pull en cashmere. Le week-end, pour la jouer confort, on opte pour le jean boyfriend associé à un t-shirt à manches longues ou à un gros pull. Et au bureau, au contraire, on la joue plus sobre en choisissant un jean foncé à la toile plus épaisse et à la coupe étudiée (7/8, droit, slim mais sans être trop moulant), qu’on porte avec un chemisier boutonné assez haut ou un joli top sobre de couleur unie taillé dans une matière noble. On accessoirise le tout avec une ceinture chic et des escarpins pour casser le côté décontracte. Autre option, le jean taille haute qui, là encore, doit être plus épais que nos jeans de vacances, et de préférence brut, et qu’on porte avec un chemisier rentré dans notre pantalon pour souligner note silhouette sans être vulgaire.

Lequel on choisit ? 

Le jean ayant traversé les époques, on compte autant de modèles que de tendances passées ; pattes d’eph, slim et rock, droit et épais, structuré et fashion à la Diesel ou taille haute et loose comme les iconiques Levis, tout dépend de son style et de sa morphologie. Pour les plus fines et grandes, le slim est un classique à condition de ne pas l’assortir à la panoplie de la rockeuse (trop années 2000) mais de le chiciser un peu ou de le casser en le portant avec un haut très simple (t-shirt ample, chemise d’homme, pull très fin). Pour les plus voluptueuses, le pantalon pattes d’eph revient en force et s’avère idéal pour souligner nos formes sans les engoncer. Pour les plus classiques, les jeans 7/8 et les jeans droits brut en toile épaisse, dont celui, incontournable, de chez APC, sont parfaits pour rester modernes sans forcément se plier aux tendances de la mode. Enfin, on n’oublie pas le jean taille haute qui fait son grand come-back depuis quelques années et qui permet d’allonger la silhouette, de mettre en valeurs les fessiers galbés et se décline en de multiples coupes (droite, slim ou évasée) à choisir selon son style. Côté marque, autant investir lorsqu’on s’achète un jean puisqu’on le gardera longtemps ; pour les coupes simples et modernes, on file chez APC, 7 for All Mankind, Aquaverde ou Citizens of Humanity. Pour les plus structurés, on shoppe chez Diesel ou Chloé qui le réinvente chaque année. Pour les slims, Asos, Cheap Monday et toutes les marques de grande distribution en proposent à chaque saison à des prix abordables. Et pour celles en quête du jean intemporel, Levis, Lee et Gap sont là. Le truc en plus ; on chine son vieux Levis original en friperies ou sur les marchés.